Mont-Choisy: les récifs artificiels bientôt implantés dans le lagon

Avec le soutien de
Les structures seront disposées à 230 mètres de la côte.

Les structures seront disposées à 230 mètres de la côte.

Recréer un écosystème qui permettra aux coraux de se développer loin des activités nautiques et, ce, le plus vite possible. Tel est l’objectif du ministère de l’Environnement qui vient de lancer un appel d’offres pour les travaux et l’installation de blocs de fibres de verre à Mont-Choisy, huit mois après avoir enclenché les procédures pour y installer des récifs artificiels. Les soumissionnaires ont jusqu’au 9 mai pour se manifester. Le dossier était à l’étude pour son permis d’Environmental Impact Assessment pendant ce temps.

Les barrières de corail disparaissent avec le changement climatique, et les activités nautiques n’arrangent pas la situation. Pour pallier ce problème, des récifs artificiels sont utilisés à travers le monde pour repeupler les zones affectées. Un récif artificiel est composé de sphères récifales (reefballs) ou/et de blocs de béton, qui mesurent 1 m 50 et qui peuvent peser 1 à 2 tonnes.

Schéma montrant l’emplacement des récifs artificiels dans le lagon de Mont-Choisy.

Dans le cas de Mont-Choisy, la barrière sera placée des deux côtés du lagon sur une longueur de 100 mètres et de 10 à 20 mètres de largeur. Cent unités seront déployées dans le lagon, à proximité de la jetée donnant sur la haute mer. Ces structures seront disposées à 230 mètres de la côte. La matière utilisée va ainsi permettre aux polypes, aux poissons et à la flore marine de reprendre des couleurs.

En parallèle, la jetée sera l’unique point où les bateaux pourront opérer. Car après la jetée, la zone est décrétée No Boat Zone, avec un coin baignade dans le lagon.

Par ailleurs, le ministre de l’Environnement souhaite offrir un lifting à la plage. Des revêtements faits de roches seront installés sur une distance de 500 mètres pour empêcher l’érosion. Des dunes de sable devront être créées par l’entrepreneur choisi. De plus, des cocotiers et des plants de mangroves seront mis en terre le long de la côte de Mont-Choisy sur 50 mètres carrés. Paradoxalement, d’autres arbres pour- raient être abattus lors des travaux initiaux. Un espace de récréation pour le public devrait aussi voir le jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires