Décès d’Eddysen Pachee: la MCIT chargée de l’enquête

Avec le soutien de
Eddysen Pachee a été admis à l’hôpital SSRN dans la soirée du dimanche 25 mars.

Eddysen Pachee a été admis à l’hôpital SSRN dans la soirée du dimanche 25 mars.

Dans quelles circonstances Eddysen Pachee a-t-il trouvé la mort ? La Major Crime Investigation Tean (MCIT) devra le déterminer.  L’homme de 39 ans a été pris en flagrant délit par la police, le samedi 24 mars, alors qu’il préparait de la drogue synthétique. Mais ce lundi 26 mars, il devait rendre l’âme à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses. Les policiers avaient affirmé que le suspect s’était senti mal alors qu’il était en détention. Une hypothèse que réfutent les proches de la victime.

Ce sont les limiers de l’Anti-Robbery Squad qui avaient coffré Eddyssen Pachee à Rivère-du-Rempart le samedi 24 mars. Fiché à la police, l’habitant de Goodlands avait en sa possession tout un attirail pour la préparation de drogue. Eddyssen Pachee a tenté de prendre la fuite. Si les policiers ont pu le rattraper, n’empêche que l’un d’entre eux a été blessé dans la lutte. 

Mais l’épouse d’Eddysen Pachee récuse l’hypothèse que son époux a fait un malaise. Elle affirme qu’on lui a remis les vêtements tachés de sang que portait son mari après son arrestation. «Kot sa disan-la ti pé sorti?» s’interroge-t-elle. Elle soutient que lorsqu’elle a questionné son époux, il lui a répondu que des policiers l’auraient battu. «Enn sergent ti la kan li ti pé rakont mwa lapolis inn bat li», clame-t-elle. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires