Promenade Roland Armand: scène désolante à Vandermeersch

Avec le soutien de
Les arbres sont tombés sous l’effet des tronçonneuses et des coups de hache, hier, en quelques minutes…

Les arbres sont tombés sous l’effet des tronçonneuses et des coups de hache, hier, en quelques minutes…

Cent ans à grandir, à embellir la ville et à procurer de l’ombre aux promeneurs et joggeurs. Mais en quelques minutes, hier, ces arbres de la promenade Roland Armand, à Vandermeersch, sont tombés sous l’effet des tronçonneuses et des coups de hache.

Les éléments de la Special Mobile Force (SMF) ont abattu une cinquantaine d’arbres sur les 134 identifiés car ils se trouvaient sur le tracé du Metro express. Cet exercice devrait se poursuivre durant le week-end.

Sur les lieux, la scène est désolante : des branches et des feuilles jonchent la promenade Roland Armand. Un peu plus loin, un grand arbre attend d’être abattu. Il porte toujours l’inscription «mo ti to lonbraz zour soley»… Les oiseaux ne viendront plus s’y poser ou y construire leur nid.

Les restes des arbres, pas tous centenaire, ont par la suite été enlevés par des bobcats de la SMF, sous le regard des éléments de la force policière et de la Special Supporting Unit, déployés sur la promenade par mesure de sécurité.

402 nouveaux arbres

Selon le deal de Metro Express Ltd avec Larsen & Toubro, pour chaque arbre abat t u , le constr ucteur indien devra planter trois aut res. Ce qui fa i t que

402 nouveaux arbres devraient sortir de terre. Pour Adi Teelock, membre du collectif 270 Lavwa, ce qui se passe à la promenade Armant est «outrageant». De persister :

«Il y avait des alternatives à ce massacre. Tous les arbres n’auraient pas été sacrifiés. Cette promenade est utilisée par des centaines de personnes tous les jours.»





Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires