Roubina Jadoo-Jaunbocus: «Les femmes doivent pouvoir se défendre»

Avec le soutien de
Pour la ministre de l’Égalité du genre, il est primordial qu’une femme sache utiliser des techniques de défenses.

Pour la ministre de l’Égalité du genre, il est primordial qu’une femme sache utiliser des techniques de défense.

Rendre plus fortes les femmes, moralement et physiquement et réduire la violence physique. Tels sont les objectifs du programme SheFighter Empowering Women through self-defence lancé ce samedi 24 mars, par la ministre de l’Égalité du genre. Roubina Jadoo-Jaunbocus est d’avis qu’il faut équiper les femmes pour qu’elles puissent se défendre contre les violences physiques.

«Avec la modernisation, les risques d’agression ne font que s’accroître que ce soit à la maison ou dans la rue. Mo ti dir kan mo’nn rézoin minister ki mo vizion sé ékip bann madam kouma pou protez zot», a déclaré la ministre. «208 cas de violences conjugales envers les femmes ont été enregistrés depuis le début de cette année. C’est inacceptable. Il faut que les femmes sachent se servir de leurs mains, de leurs bras. Mo pa pé dir madam bizin baté mé li bizin kapav défann li», a-t-elle soutenu.

La ministre est également persuadée que «bann madam éna enn lafors ki zot mem zot pa kapav imaziné. Kouma bann ti teknik ou kapav fer dimal dimounn ki pou atak ou. Bann madam bisin otonom. Bann madam bizin solider ant zot mem. Dibout pou nou kamarad lerla nou vinn for. Kan ou défan ou ou éna plis konfians an ou mem». À travers ce programme, Roubina Jadoo-Jaunbocus dit vouloir toucher entre 700 à 1 000 femmes qui fassent partie du National Women’s Council.

Lina Khalifeh, la fondatrice de SheFighter, en Jordanie qui était également présente au lancement a indiqué que le programme entraîne environ 13 000 femmes à travers le monde.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires