Démission d’Ameenah Gurib-Fakim: la marche à suivre à la présidence

Avec le soutien de
Ameenah Gurib-Fakim quitte la présidence à midi, ce vendredi 23 mars.

Ameenah Gurib-Fakim quitte la présidence à midi, ce vendredi 23 mars.

Le jour du grand départ est arrivé. À midi, ce vendredi 23 mars, Ameenah Gurib-Fakim quittera la présidence dans le sillage de l’affaire Platinum Card. Elle part avec ses privilèges, notamment deux tiers de ses rémunérations, un garde-du-corps, un clerk-typist, entre autres. Mais comment se déroulera le passage de témoin lorsqu’Ameenah Gurib-Fakim démissionnera comme présidente de la République à midi ?

Sollicité hier, l’ancien chef de l’État, Kailash Purryag, raconte que lorsqu’il s’est retiré avant la fin de son mandat, le 29 mai 2015, il a uniquement soumis sa lettre de démission à la présidente de l’Assemblée nationale Maya Hanoomanjee.

«Il n’y avait aucun exercice de handing over. Le secrétaire à la présidence s’occupe des procédures administratives à suivre pour l’entrée en poste de celui ou celle qui va assurer l’intérim», fait ressortir Kailash Purryag.

De quelles procédures s’agit-il ? Un ancien secrétaire à la présidence qui travaille aujourd’hui pour l’un des Senior Ministers du gouvernement indique que le remplacement se passera comme lorsque le ou la chef de l’État part en mission. «Un avis est publié dans la gazette du gouvernement informant que le vice-président assure l’intérim», soutient-il. Poursuivant que le remplaçant doit aussi signer un document à la State House, lorsqu’il prend la relève. C’est ce que devrait faire le vice-président, Barlen Vyapoory, à la mi-journée.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires