Accusé de viol: le parquet requiert 14 ans de prison contre le SDF

Avec le soutien de
Le SDF Kevin John sera fixé sur son sort le 16 mai, en cour intermédiaire.

Le SDF Kevin John sera fixé sur son sort le 16 mai, en cour intermédiaire.

«Il a coopéré lors de l’enquête et il est passé aux aveux. Je demande à la cour de prendre en considération ces facteurs.» C’est en ces termes que Me Taij Dabycharun a présenté sa plaidoirie, ce jeudi 22 mars, dans le cadre du procès intenté à son client, Kevin John. Ce sans domicile fixe (SDF) a été reconnu coupable de vol et de viol sur une femme de 57 ans.

La plaidoirie s’est déroulée devant les magistrats Naddiyya Dauhoo et Sachin Boodhoo, de la cour intermédiaire. Des proches de la victime étaient également présents.

Me Taij Dabycharun a fait ressortir que Kevin John a eu une enfance difficile et qu’il était sous l’influence de la drogue au moment des faits. D’ajouter : «Mon client a passé 455 jours en prison.»

Envoyer un signal fort

De son côté, Me Leelamanee Jeewom-Neeraye, qui représente le parquet, a invité la cour à infliger une peine d’emprisonnement de 14 ans au SDF. En ce faisant, souligne-t-elle, la cour enverra un signal fort à la société.

L’avocate a dressé une chronologie des événements. Rappelant qu’après avoir violé la victime, «l’accusé a jeté de l’eau de Javel sur elle pour effacer des traces. Cela prouve qu’il était bel et bien conscient de son acte». Me Leelamanee Jeewom-Neeraye a ainsi demandé à la Cour de prendre en considération la nature de l’offense et la violence qu’a subie la victime.

Les magistrats prononceront la sentence le 16 mai.

 «Mo’nn atas li ek difil My.T…»

Les faits qui sont reprochés au SDF remontent au 3 février 2016 et se sont déroulés dans un appartement à Flic-en-Flac. La victime y travaillait comme femme de ménage. Dans sa déposition, Kevin John a raconté dans quelles circonstances il a violé la quinquagénaire. «Mo finn ramas enn blok ek po fler ek mo’nn mont dan lapartman-la. Mo finn avoy blok-la lor enn madam ki ti dan apartman-la.» 

Le SDF a traîné la femme blessée jusqu’à la salle de bains. Kevin John a aussi révélé avoir blessé la femme à l’aide d’un couteau. «Mo’nn atas li ek difil My.T mé apré mo finn larg li pou mo viol li», a ajouté Kevin John.

Le SDF a par la suite changé de vêtements, enfilant ceux  se trouvant dans l’appartement. Il a de nouveau ligoté la victime avant de s’emparer de plusieurs objets, dont un ipod, des bagues en or et une certaine quantité d’argent. «Avant de quitter la maison, j’ai pris de l’eau de Javel que j’ai jeté sur la femme pour effacer toute trace de viol.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires