Sur le parking de Winner’s: saisie de 63g de drogue synthétique d’une valeur de Rs 930 000

Avec le soutien de
Les limiers de l’ADSU ont saisi environ 62,92g de drogue synthétique.

Les limiers de l’ADSU ont saisi environ 62,92g de drogue synthétique.

Il vendait de la drogue synthétique sur le parking du supermarché Winner’s de Bel-Air-Rivière... Louis Miguel Chocalingum, 41 ans, a été pris la main dans le sac par les éléments de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) de la Southern Division, hier, mercredi 21 mars, vers 12 h 55. Au total, 62,92g de drogue de synthèse, d’une valeur estimée à Rs 930 000, ont été saisis.

Après avoir été mis en présence d’informations à l’effet que l’habitant de Bel-Air-Rivière-Sèche s’adonnait à un trafic de drogue de synthèse, les limiers de la brigade antidrogue ont monté une opération. Effectivement, ils ont pris sur le fait Louis Miguel Chocolingum. Le quadragénaire se trouvait en compagnie d’un dénommé Jean Clarel Nadal, 34 ans, plus connu comme Tipois. 

Ce dernier s’était rendu sur place à bord d’une Nissan March conduite par Satida Ramen, un marchand de fruits de 26 ans domicilié à Riche-Mare. Le jeune homme a également été coffré.

Rs 11 725 en diverses coupures

Les enquêteurs ont retrouvé en possession de Louis Miguel Chocolingum un sachet en plastique transparent contenant de la drogue synthétique. Ainsi qu’un portefeuille dans lequel se trouvait la somme de Rs 11 725 en différentes coupures, soupçonnée de provenir de la vente de drogue. 

Ils ont par ailleurs saisi un téléphone portable de la marque Samsung, qui aurait été utilisé dans le cadre des transactions de drogue. Et la voiture que conduisait Satida Ramen.

Une perquisition a été effectuée aux domiciles de Louis Miguel Chocolingum et Satida Ramen. Cet exercice s’est avéré infructueux. 

Policiers agressés

En revanche, alors que les enquêteurs fouillaient la demeure de Jean Clarel Nadal à Trou-d’Eau-Douce, il a tenté de prendre la fuite. Les policiers se sont lancés à ses trousses, mais ils ont eu fort à faire pour le maîtriser. Le trentenaire a fait preuve de violence, agressant des limiers. La perquisition à son domicile n’a rien donné.

Jean Clarel Nadal et Louis Miguel Chocolingum restent en détention policière. Satida Ramen a, par contre, été autorisé à rentrer chez lui.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires