Souillac: parcours de santé laissé à l’abandon

Avec le soutien de
Il n’y a plus de sable sur cette partie de la plage et même la terre commence actuellement à subir les effets de l’érosion.

Il n’y a plus de sable sur cette partie de la plage et même la terre commence actuellement à subir les effets de l’érosion.

Ce serait un véritable gâchis selon les dires des habitants du village de Souillac. Ils ont, en effet, un parcours de santé à leur disposition non loin du front de mer, au Jardin Telfair, mais ils ne peuvent malheureusement pas en profiter car il n’est pas entretenu.

«C’était un endroit où les habitants et même des touristes se rendaient il y a quelques années pour prendre l’air. Ce parcours est unique à Maurice et c’est triste de constater qu’il n’est pas entretenu», se désole Christelle K., une habituée des lieux. De nos jours, personne ne veut s’y aventurer.

Qui plus est, l’érosion des plages touche le sud de l’île et cette zone est l’une des plus affectées.

Sans entretien, avant longtemps le parcours aura disparu.

«La mer emporte tout le sable de cette plage et maintenant, au lieu de sable on ne trouve que de la terre et des galets», soutient Reaz Hosenbocus, ancien président du village de Souillac et travailleur social très actif.

Il lui semble que les autorités ne soient «pas au courant de ce problème», malgré les nombreuses plaintes et demandes de la part des habitants. Faute d’entretien, le parcours de santé est devenu dangereux; l’érosion ne se limite pas qu’aux plages, ajoute notre interlocuteur qui affirme que «maintenant c’est la terre qui s’en va dans l’eau», surtout après les grosses pluies du début d’année. Il n’y a même pas de main courante des deux côtés du parcours et des perrons.

Le parcours est escarpé à certains endroits et au dire de Reaz Hosenbocus «dans quelques années encore, vu l’érosion, il n’y aura plus de parcours». Effectivement, à un endroit la largeur du parcours a été réduite de moitié par l’érosion. Plusieurs habitants de la zone sud sont aussi d’avis que ce «serait bien mieux de restaurer et d’améliorer le parcours de santé du Jardin Telfair au lieu de construire un passage en béton sur la plage de Gris-Gris».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires