Affaire Álvaro Sobrinho: Dass Appadu, celui par qui tout a commencé ?

Avec le soutien de
Dass Appadu avait obtenu un congé sans solde de la Fonction publique pour travailler pour Sobrinho en 2017.

Dass Appadu avait obtenu un congé sans solde de la Fonction publique pour travailler pour Sobrinho en 2017.

S’il y a un nom qui revient dans l’affaire Álvaro Sobrinho, c’est bien celui de l’ex-secrétaire à la présidence. D’aucuns estiment que Dass Appadu a joué un rôle déterminant dans «l’implantation» de l’homme d’affaires à Maurice. 

Au sein de la fonction publique, on se demande d’ailleurs pourquoi le haut fonctionnaire est toujours en poste après les éléments «damning» contre lui. Entre-temps, dans les milieux proches de l’Hôtel du gouvernement, on révèle que Dass Appadu aurait tissé des liens avec Álvaro Sobrinho bien avant son entrée à la State House. 

«On se demande pourquoi il n’y a pas eu d’enquête. Il y a des éléments contre Dass Appadu. C’est une politique de deux poids et deux mesures. Il aurait dû avoir été suspendu. D’autres sont suspendus pour moins que cela», soutient une source proche du ministère de la Fonction publique. 

Infraction à la PoCA ?

D’ailleurs, elle n’est pas la seule à se poser la question. En effet, pour des membres de l’opposition, l’implication du haut fonctionnaire a tout l’air d’une infraction à la Prevention of Corruption Act. «Public official using office for gratification. C’est ainsi que ça s’appelle. Et il y a assez de faits pour corroborer cela», indique un syndicaliste.

Qu’en pense le principal concerné ? Dass Appadu est muet comme une carpe. Même lorsqu’il s’est retrouvé sous le feu des projecteurs après l’éclatement de l’affaire Álvaro Sobrinho en mai 2017.

Dass Appadu avait demandé un congé sans solde pour prendre de l’emploi comme Chief Executive Officer de Vango Properties Ltd, une compagnie de l’homme d’affaires angolais. Et au plus fort de la polémique, il retourne simplement au ministère de la Fonction publique.

Retour en catimini

«S’il n’y avait rien de mal dans le fait d’aller travailler dans la compagnie privée d’Álvaro Sobrinho, pourquoi est-il retourné en catimini ? Et si ce n’est pas normal, pourquoi n’a-t-il pas été suspendu ?» se demande-t-on au sein de la Fonction publique. Surtout que le haut fonctionnaire a, auparavant, fait 31 demandes pour qu’Álvaro Sobrinho ait accès au VIP Lounge et aurait aussi, selon une question de Roshi Bhadain au Parlement, appelé le Licensing Department de la Financial Services Commission huit fois pour obtenir des réponses quant aux permis d’Álvaro Sobrinho.

Dass Appadu a, en outre, effectué une mission en compagnie de la présidente Ameenah Gurib-Fakim à Davos, en Suisse, en janvier 2017. «Comment expliquer cela ?» s’interroge Shakeel Mohamed puisque Dass Appadu ne travaillait, alors, plus à la présidence. C’était durant la période où il travaillait pour Vango Properties Ltd. Deux voyages entre juin 2015 et novembre 2016 avaient déjà été financés par le multimilliardaire angolais.

Malgré la controverse, le ministre de la Fonction publique, Eddy Boissézon persiste, lui, à dire qu’il n’y a rien d’inapproprié dans cette affaire. Interrogé, il trouve «tout à fait normal» que Dass Appadu, qui était responsable de l’administration du château du Réduit depuis 2012, accepte un emploi, durant un congé sans solde, dans une des compagnies d’Álvaro Sobrinho.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires