Transferts à la State House: la présidente esseulée…

Avec le soutien de
La présidente perd, entre autres, sa «Personal Secretary» et des gardes du corps.

La présidente perd, entre autres, sa «Personal Secretary» et des gardes du corps.

Un acte prémédité ? Au moins trois fonctionnaires affectés à la State House, considérés comme proches de la présidente de la République, ont été transférés. Au niveau du Prime Minister’s Office, apprend-on, l’objectif serait d’esseuler autant que possible Ameenah Gurib-Fakim pendant ses derniers jours au Réduit. Elle démissionne le vendredi 23 mars.

Ainsi, lundi 19 mars, ces fonctionnaires ont reçu leurs lettres de transfert. Transfert qui a pris effet hier, mardi 20 mars. Il nous revient que ces trois fonctionnaires, qui ont travaillé sur plusieurs dossiers, sont au courant de ce qui s’est passé à la State House ces 18 derniers jours. Surtout après que l’affaire Platinum Card a été dévoilée au grand jour.

Parmi ceux concernés, la Personal Secretary de la présidente, une Higher Executive Officer. Avant son transfert à la State house, elle a travaillé au PMO pendant au moins neuf ans. Elle y retourne, mais dans un bureau situé loin du bâtiment du Trésor.

Le nouveau président choisira

Il y a aussi des transferts du côté des gardes du corps de la présidente. Au nombre d’une douzaine, ils sont tous membres de la Very Important Person Security Unit (VIPSU). Même s’ils sont transférés, ils continueront à bénéficier de leurs privilèges, soit une allocation de Rs 4 500 par mois, considérée comme une allocation vestimentaire. C’est au nouveau président de choisir les VIPSU qu’il souhaite être rattachés à lui.

Ce qui est sûr, c’est qu’il y aura un autre aide-de-camp. L’actuel, un proche d’Ameenah Gurib-Fakim, pourrait continuer à lui être rattaché. Comme tous les autres anciens présidents et vice-présidents, Ameenah Gurib-Fakim aura, en effet, droit à un garde du corps.

En revanche, à hier après-midi, le Permanent Secretary Moteechand Seebah était toujours en poste à la State House. Il y a un an, il avait remplacé Dass Appadu, qui, lui, a été transféré au ministère de la Fonction publique.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires