Me Gilbert Noel explique son rôle dans l’affaire Platinum Card

Avec le soutien de
La présidente Ameenah Gurib-Fakim avait convoqué tout un panel d’avocats pour la défendre dans l’affaire Platinum Card.

La présidente Ameenah Gurib-Fakim avait convoqué tout un panel d’avocats pour la défendre dans l’affaire Platinum Card. 

Non, il n’est pas d’accord avec certaines informations qui ont paru à son propos dans les médias dans le cadre de l’affaire Platinum Card. Raison pour laquelle, Me Gilbert Noel a tenu à mettre les points sur les «i» par le biais d’un communiqué, ce mardi 20 mars. Il soutient ainsi qu’il n’était pas Leading Counsel dans le sillage du combat opposant la présidente de la République à l’Etat.

Et précise que «services avaient été retenus par la Présidence en tant que professionnel du droit bancaire et financier». Cela, dans le cadre d’une mise en demeure servie à la Barclays Bank et la réclamation de dommages moraux de Rs 500 millions pour violation du secret bancaire entamée par la présidente.

Selon l’homme de loi, les «propos rapportés sont inexacts, infondés, inappropriés et ne reflètent pas la réalité des faits».

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires