Permis EIA: feu vert pour quatre projets

Avec le soutien de
Impression d’artiste de la ferme photovoltaïque qui sera érigée à Henrietta.

Impression d’artiste de la ferme photovoltaïque qui sera érigée à Henrietta.

Un hôtel cinq-étoiles de 198 chambres à Bel-Ombre. Cinquante-neuf villas de luxe à Pointe-de-Flacq. Une centrale photovoltaïque à Henrietta. Et, pour finir, une turbine à gaz à cycle combiné du Central Electricity Board (CEB), à Fort-George. Les promoteurs respectifs de ces quatre projets ont décroché leur certificat d’Environmental Impact Assessment (EIA), le 13 mars.

L’hôtel cinq-étoiles à Bel-Ombre sera construit sur un terrain de 66 446,90 m2 à côté du C Beach Club. Son promoteur, la société KPMM (Mauritius) Ltd, a été enregistré à Maurice le 4 mai 2015. Ses actionnaires et directeurs sont Stuart John Mckenzie, Kevin Brett Twiddy, Ramjit Sahadeo (celui-ci qui est, par ailleurs, le Chief Executive Officer de Sport Data Frédéric Ltd, assure aussi le poste de secrétaire de compagnie) et KPMM Roads & Earthworks (Pty) Ltd.

Le deuxième projet est celui du One&Only Le Saint Géran. Après l’inauguration de son palace fraîchement rénové la semaine dernière, le groupe construira 59 villas haut de gamme, sous le Property Development Scheme. Celles-ci seront aménagées sur un terrain de 14,5 hectares, qui accueillait jusqu’à tout récemment des amateurs de golf.

Les deux autres projets ont pour vocation la production d’énergie. D’abord, celui d’Akuo Energy, producteur indépendant d’énergie renouvelable en France, qui érigera une ferme photovoltaïque de 17 mégawatts à Henrietta. À l’instar de tous les projets de cette firme, celle-ci aura une composante Agrinergie, associant production d’énergie et activité agricole.

Selon le promoteur, ce projet a été l’un des trois lauréats du dernier appel d’offres lancé pour la production d’énergie verte par le gouvernement. Maurice vise d’ailleurs une production de 35 % d’énergies renouvelables d’ici 2025. Développé conjointement par les équipes d’Akuo Energy océan Indien et de Médine Ltd, le projet bénéficie de l’expertise industrielle, administrative et réglementaire de ses deux actionnaires.

Pour finir, le CEB peut, à son tour, enclencher la machinerie pour la construction d’une turbine à gaz à cycle combiné à Fort-George, Port-Louis. Ce projet a été annoncé au début de 2015. Cette centrale devra générer 105 MW à 120 MW d’électricité.

L’aménagement de cette infrastructure sera réalisé en deux phases. La première consiste en l’installation des deux turbines qui tourneront au gazole, aux heures de pointe. La seconde phase verra l’installation de générateurs et d’une turbine à vapeur. Il est prévu que cette centrale entre en opération soit fin 2020 ou début 2021.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires