Affaire Platinum Card: la presse internationale parle encore de la présidente

Avec le soutien de
C’est le samedi 17 mars que la présidente de la République, par le biais de son homme de loi, Me Yousuf Mohamed, a annoncé qu’elle démissionnait.

C’est le samedi 17 mars que la présidente de la République, par le biais de son homme de loi, Me Yousuf Mohamed, a annoncé sa démission.

Ils suivent l’affaire de très près. En effet, la nouvelle de la démission d’Ameenah Gurib-Fakim en tant que présidente de la République, annoncée pour le vendredi 23 mars, fait le tour du monde. Les médias internationaux sont, de nouveau, nombreux à commenter cette polémique depuis l’éclatement de l’affaire Platinum Card. 

BBC News, Al Jazeera News, NDTV.com, The Times of India, The Japan Times, RFI Afrique, entre autres, n’ont pas tardé à réagir après la décision prise par la présidente. Ms Gurib-Fakim has been engulfed by an expenses scandal. «She denied any misconduct amid claims that she made large personal purchases on a charity bank card. But on Saturday, just days after she rejected any idea of resigning, her lawyer Yusuf Mohamed told local media she would be stepping down», écrit BBC News. «Gurib-Fakim's lawyer made the announcement on Saturday, telling reporters that she will leave office on March 23», confie, pour sa part, Al Jazeera News. «Mauritian President Ameenah Gurib-Fakim, Africa’s only female leader, resigns over personal expenses scandal», titre The Japan Times. 

C’est le samedi 17 mars que la présidente de la République, par le biais de son homme de loi, Me Yousuf Mohamed, a annoncé qu’elle démissionnait. Toujours selon ce dernier, Ameenah Gurib-Fakim détient des documents et devrait les rendre publics lors d’une conférence de presse prévue après sa démission. Est-ce à dire qu’un nouveau rebondissement est attendu dans l’affaire Platinum Card ? Quoi qu'il en soit,une chose est certaine, la presse internationale n'en manquera pas une miette.
 

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires