Facettes cachées de... Percy Planche: quand la musique est bonne

Avec le soutien de
Percy Planche, enseignant de musique et de piano, figure parmi les décorés de la République.

Percy Planche, enseignant de musique et de piano, figure parmi les décorés de la République.

Percy Planche, enseignant de musique et de piano, figure parmi les décorés de la République. Cet octogénaire humble recevra la médaille d’«Officer of the Order of the Star and Key of the Indian Ocean» (OSK). Décoration qui vient répondre à l’interrogation qui l’a toujours taraudé, à savoir quelle a été sa contribution à son pays.

Vous qui avez passé brillamment votre examen de la Royal School of Music et commencé à enseigner la musique dans les écoles avant d’être recruté comme «Education Officer» par le ministère de l’Éducation et finalement nommé «Music Organiser» jusqu’à votre retraite. Qui vous a mis le pied à l’étrier ?
C’est mon père, Edwin Planche, qui était accordeur de piano. Grâce à lui, j’ai commencé à apprendre la musique durant mon enfance. Lorsque j’ai choisi la voie de la musique, il a douté de ma capacité à en faire mon métier. Mais de son vivant, il a vu qu’il se trompait et était très fier de moi. J’ai une passion incontrôlable pour la musique.

Que représente cette décoration pour vous ?
J’étais arrivé à un moment de ma vie où je me demandais à quoi j’avais servi. Cette décoration est venue comme une réponse qui m’a permis de savoir si j’ai été utile et agréable à mon pays.

À qui la dédiez-vous ?
À mon père qui est décédé depuis longtemps, mais qui avait décelé en moi le potentiel pour la musique et qui m’a fait prendre des leçons, de même qu’à ma défunte épouse Sylvaine, qui me soutenait en tout et qui s’était laissé convertir par la musique que je faisais. Finalement, je la dédie à mes élèves qui ont brillé dans ce domaine et dont certains sont aujourd’hui enseignants de musique à Maurice et dans le monde, notamment un qui est professeur de conservatoire en France.

Que faites-vous durant les week-ends ?
Mes week-ends sont toujours improvisés et variés. Parfois, je sors et je vais déjeuner avec un ami, des fois je reste chez moi. J’arrose une plante, une belle et fidèle orchidée, qui fleurit tous les ans à la même époque et qui est un cadeau de ma belle-soeur Benjamine.

Parlez-nous de votre famille.
J’ai trois neveux authentiques et un frère et une belle-famille qui me soutient beaucoup.

Cuisinez-vous ?
Occasionnellement, quand j’en ai envie et à ma façon. Je prépare des choses simples comme une salade, des choses à enfourner. Je ne mange pas à la mauricienne mais plutôt de la cuisine internationale.

Gourmand ou gourmet ?
Gourmet.

Un péché mignon ?
Le chocolat noir, les friandises à condition qu’elles ne soient pas trop salées ni trop sucrées pour rester en forme et de temps à autre, je prends un petit verre de liqueur Marie Brizard après le repas.

Pratiquez-vous du sport ? Lesquels ?
Je marche tous les jours, week-ends compris. Je fais des milliers de pas et c’est à n’importe quelle heure de la journée. Quand il pleut trop fort pour sortir, j’esquisse des pas de danse à la maison au son de la musique pop.

Quels livres lisez-vous actuellement ?
Je me documente surtout à partir de mon Ipad. Parfois, cela me prend par crise et je lis de grands auteurs. Il n’y a pas si longtemps j’ai relu Les trois contes de Flaubert. Je lis aussi les journaux pour connaître l’actualité locale et internationale.

Et les auteurs mauriciens ?
Autrefois, j’aimais beaucoup lire les auteurs mauriciens comme Marcel Cabon que je considère un vrai poète. Mais depuis que je suis veuf, je n’ai plus le temps. J’ai réduit mes leçons et je m’occupe de la maison et de moi.

Qu’écoutez-vous à la radio ?
Les informations, les chansonsfrançaises et les chansons indiennes actuelles que j’adore tant les voix sont extraordinaires. Je suis fan d’Atif Aslam, qui a une voix inimitable.

Et la télévision ?
Les informations essentiellement.

Quel type de musique écoutez-vous?
En dehors de la musique classique sur CD, j’écoute les chansons susmentionnées. Au niveau classique, mes compositeurs préférés sont Mozart, Beethoven et Chopin. Parmi les musiciens contemporains que je préfère, il y a le pianiste chinois Lang Lang. J’écoute généralement sur Ipad via Youtube.

Pour vous, c’est quoi le bonheur ?
Le bonheur c’est surtout d’éprouver la satisfaction. Si on est satisfait alors on est heureux. J’ai beaucoup aimé la définition du bonheur de sir Anerood Jugnauth, que j’ai récemment entendu à la télévision : il disait que c’est lorsqu’on a un toit sur sa tête, de quoi manger et un travail que l’on aime, on est heureux. J’aime cette définition et c’est actuellement mon cas.

Qu’auriez-vous souhaité réaliser avant de quitter ce monde ?
J’aurais souhaité être éternel. On s’interroge toujours à propos du sens de la vie. Le sens que l’on peut donner à la vie est qu’elle dure et pas qu’elle cesse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires