Décès du policier Stéphane Adèle: «Il aimait bavarder avec tout le monde»

Avec le soutien de
L’officier de policier derrière lui son épouse, qui est également dans la force policière.

L’officier de policier derrière lui son épouse, qui est également dans la force policière.

Une semaine après son accident, le motard de la police, Jason Stéphane Adèle, 28 ans, a succombé à ses blessures, dans la soirée de vendredi. Il était admis à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses, depuis le lundi 12 mars.

Cet officier de police, affecté à la Very Important Person Security Unit, escortait la délégation présidentielle indienne en visite à Maurice à l’occasion du 50e anniversaire de l’Indépendance. Après avoir accompagné les invités d’honneur qui séjournaient à l’hôtel Oberoi, à Pointe-aux-Biches, Stéphane Adèle et le sergent de son équipe sont allés faire le plein. C’est en sortant de la station d’essence, à Solitude, que l’accident a eu lieu. La moto que pilotait Jason Stéphane Adèle est entrée en collision avec la voiture que conduisait un mécanicien de 26 ans.

Ce dernier, un habitant de Pointe-aux-Piments, a expliqué aux enquêteurs que le policier aurait perdu le contrôle de sa moto et quitté sa voie. «Ti éna dé motar ti pé alé. Dan pé fer kontour enn-la inn perdi kontrol inn vinn tap ar mwa», a expliqué le jeune homme à la police. Il sera inculpé devant la justice le lundi 19 mars pour homicide involontaire.

L’enquête est menée par le chef inspecteur Cooroopdass et la police de Triolet sous la supervision des surintendants de police Gokhool et Dawoonarain, Divisional Commander Northern.

L’autopsie, pratiquée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, et le Dr Prem Chamane, a attribué le décès de Stéphane Adèle à de multiples blessures. Originaire de Clémencia, il a déménagé à Cascavelle après y avoir construit sa maison. Il laisse derrière lui son épouse, qui est également dans la force policière.

À son domicile, ses proches n’arrivent pas à croire à ce décès tragique. Tous gardent en mémoire un homme très amical. «Il aimait bavarder avec tout le monde. Un de ses rêves était de compléter sa maison», confie son oncle. Ce dernier ajoute que Stéphane Adèle adorait son travail. «Un policier amical s’en est allé.» Les funérailles sont prévues aujourd’hui à 11 h 30.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires