Blanchiment d’argent: l’imam Beeharry ne veut pas être poursuivi de nouveau

Avec le soutien de
Avant son arrestation, l’imam Beeharry officiait au sein de la prison de Beau-Bassin.

Avant son arrestation, l’imam Beeharry officiait au sein de la prison de Beau-Bassin.

Il conteste le fait que son client soit poursuivi deux fois pour le même délit, soit le blanchiment d’argent. Me Siddhartha Hawoldar, l’homme de loi de l’imam Moossa Beeharry, a présenté une motion en ce sens, ce vendredi 16 mars, en cour intermédiaire.

La position du Parquet est attendue le 14 juin. La commission anticorruption est, elle, représentée par Me Atish Roopchand et le Senior Investigator Heera.

Pour rappel, l’imam Moossa Beeharry officiait au sein de la prison de Beau-Bassin. Et il s’est retrouvé mêlé au réseau de Gro Derek, ayant accepté des «missions» pour le compte des trafiquants. Arrêté, il a été poursuivi sous huit chefs d’accusation, dont blanchiment d’argent provenant de la vente de drogue et transactions illégales avec des devises.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires