Commission d’enquête: le Premier ministre dénonce «une violation grave de la Constitution»

Avec le soutien de
La réplique du Premier ministre n’a pas tardé.

La réplique du Premier ministre n’a pas tardé.

«Une violation grave de l’article 64 de la Constitution.» C’est ainsi que le Prime Minister’s Office (PMO) qualifie la décision de la présidente de la République de nommer une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card. Un communiqué en ce sens a été publié ce vendredi 16 mars, quelques heures après celui de la cheffe de l’Etat.

Le PMO fait ressortir que l’acte de la présidente est «juridiquement nul et non avenu». Et de lancer une mise en garde : «Toute suite donnée par quinconque à cet acte illégal de la présidente sera également nulle et non avenue.»

Le communiqué du Prime Minister’s Office by L'express Maurice on Scribd

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires