Commission d’enquête sur les affaires Sobrinho et Platinum Card: la présidente déclare la guerre

Avec le soutien de
La présidente de la République monte au front.

La présidente de la République monte au front.

«Les li fer séki li anvi…» C’est ce que déclarait le Premier ministre hier, jeudi 15 mars, interrogé sur l’éventualité que la présidente nomme une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card. Ce qu’elle a fini par faire, ce vendredi 16 mars.  

Navin Ramgoolam: «Bisin koné kisanla Álvaro Sobrinho inn arozé»

Outre un tribunal, comme stipulé dans la Constitution, il faut qu’une commission d’enquête soit mise sur pied sur toute l’affaire Álvaro Sobrinho. Au cas contraire, clame Navin Ramgoolam, on ne connaîtra jamais la vérité. Le leader du PTr était face à la presse, ce vendredi 16 mars.

Lire la suite de l'article: Navin Ramgoolam: «Bisin koné kisanla Álvaro Sobrinho inn arozé»

Ganoo sur la même longueur d’onde que le PMO

À l’instar de Me Raouf Gulbul et du Prime Minister’s Office, Alan Ganoo estime, lui aussi, que «la présidente de la République a outrepassé ses droits». Dans un communiqué, ce vendredi 16 mars, elle a annoncé la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card.

D’expliquer que l’article 64 de la Constitution indique certes que «in the exercise of his functions under this Constitution or any other law, the president shall act in his own deliberate judgement» dans certaines situations. Toutefois, Alan Ganoo dit douter fort que cela s’applique dans un pareil cas.

Pour le président du Mouvement patriotique, le gouvernement pourrait évoquer le fait que la présidente de la République a agi en violation de la Constitution pour demander sa destitution devant un tribunal. Et que pense-t-il de la mise sur pied de la commission d’enquête ?

«Nou dakor éna enn commission d’enquête sur saga Sobrinho.» Alan Ganoo estime, cependant, que cela doit se faire dans la transparence.  «Nou pa pé dir akoz lanket pé fer lor limem ki nou pa dakor ki li nom enn commission, mé sé tout simplement parski li péna le pouvwar. C’est à l’exécutif de le faire.»

Commission d’enquête: le Premier ministre dénonce «une violation grave de la Constitution»

«Une violation grave de l’article 64 de la Constitution.» C’est ainsi que le Prime Minister’s Office (PMO) qualifie la décision de la présidente de la République de nommer une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card. Un communiqué en ce sens a été publié ce vendredi 16 mars, quelques heures après celui de la cheffe de l’Etat.

Lire la suite de l'article: Commission d’enquête: le Premier ministre dénonce «une violation grave de la Constitution»

Me Kushal Lobine: «Rien qui empêche la présidente de nommer une commission d’enquête»

«Une situation sans précédent.» C’est ainsi que l’équipe légale du PMSD qualifie la décision de la présidente de nommer une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card, ce vendredi 16 mars.

Lire la suite de l'article: Me Kushal Lobine: «Rien qui empêche la présidente de nommer une commission d’enquête»

Commission d’enquête: «La présidente a violé la Constitution», dit Me Gulbul

«La présidente n’a pas les pouvoirs, que ce soit au niveau constitutionnel ou autre, de nommer une commission d’enquête.» Me Raouf Gulbul est catégorique concernant la décision d’Ameenah Gurib-Fakim de nommer une commission d’enquête sur les affaires Alvaro Sobrinho et Platinum Card, ce vendredi 16 mars.

Lire la suite de l'article : Commission d’enquête: «La présidente a violé la Constitution», dit Me Gulbul

Pouvoirs de la présidente: ce que dit la Constitution

Depuis l’annonce par le bureau de la présidence, de la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card, ce vendredi 16 mars, une question est sur toutes les lèvres. La président de la République a-t-elle les pouvoirs pour prendre une telle décision ?

Lire la suite de l'article: Pouvoirs de la présidente: ce que dit la Constitution

Me Yousuf Mohamed: «J’ai des réserves sur cette commission d’enquête»

Affaires Sobrinho et Platinum Card: la présidente institue une commission d’enquête

Coup de tonnerre. Dans un communiqué émis ce vendredi 16 mars, la présidente de la République annonce la mise sur pied d’une commission d’enquête sur les affaires Álvaro Sobrinho et Platinum Card.

Lire la suite de l'article: Affaires Sobrinho et Platinum Card: la présidente institue une commission d’enquête

Conseil des ministres: «Confidentiel», dit Etienne Sinatambou

À leur sortie du cabinet, ce vendredi 16 mars, les ministres ont, pour la plupart, esquivé les questions sur la présidente. Etienne Sinatambou de lancer que les sujets discutés au sein du Conseil des ministres sont confidentiels. De son côté, Anil Gayan a concédé que le cas d’Ameenah Gurib-Fakim a bel et bien été abordé. «Sé pou sa ki ena enn Conseil mo pensé, non!»

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires