Les frères Joseph : ces jeunes artistes qui ont jubilé lors des célébrations de l’indépendance

Avec le soutien de
Les médaillés d’or des derniers Jeux de la Francophonie, Samuel et Mathieu Joseph, étaient de ceux qui ont fait l’ouverture du spectacle artistique, lundi soir, au Champ-de-Mars.

Les médaillés d’or des derniers Jeux de la Francophonie, Samuel et Mathieu Joseph, étaient de ceux qui ont fait l’ouverture du spectacle artistique, lundi soir, au Champ-de-Mars.

Ils étaient les éléments incontournables des festivités dans le cadre des 50 ans d’Indépendance, lundi. Sans les artistes, celles-ci auraient certainement eu un goût de pas assez. Le moins que l’on puisse dire c’est que, cette année, c’est une belle panoplie d’artistes qui sont montés sur scène. Il y en avait pour tous les goûts, surtout pour toutes les générations. En effet, les vétérans de la chanson mauricienne n’étaient pas les seuls à se produire ce soir-là, les jeunes talents étaient aussi de la partie. Ils n’ont certainement pas connu le 12 mars 1968, mais ont jubilé lors de ce cinquantième anniversaire, apportant leur art au Champ-de-Mars.

Ils ont ouvert le bal. C’est littéralement le cas de le dire pour les Frères Joseph, de jeunes danseurs qui ont fait honneur au pays l’an dernier. Les médaillés d’or des derniers Jeux de la Francophonie, Samuel et Mathieu Joseph, étaient de ceux qui ont fait l’ouverture du spectacle artistique lundi soir au Champ-de-Mars. Avec d’autres danseurs et chorégraphes tels que Stephen Bongarçon, ils ont présenté une danse du feu, symbolisme de la flamme patriotique. Ils ont aussi interprété une danse inspirée des coupeurs de canne, qui ont un temps porté notre économie. «Nous avons participé à plusieurs célébrations dans le cadre de la fête de l’Indépendance, mais être sur scène pour les 50 ans d’Indépendance de Maurice, c’est quelque chose», confie Mathieu Joseph.

Celui qui n’a que 27 ans et est un habitué des scènes parle d’émotions intenses. «L’émotion est toujours là quand on est sur scène mais ce jour-là c’était encore plus intense», continue-t-il. L’émotion dominante était la fierté. Et celle-ci était double car c’était la première fois que les Frères Joseph participaient au spectacle de l’Indépendance en tant que chorégraphes. «Nous avions participé à la création des chorégraphies et avons aussi été les interprètes», explique Mathieu Joseph.

Les deux frères ont travaillé une quinzaine de jours sur les chorégraphies. Ensuite, ils ont été au Champ-de-Mars pendant au moins huit jours, à peaufiner le travail avec le résultat que nous avons pu voir lundi. «J’ai été fier de représenter mon pays de cette manière. C’est un événement qui marque l’histoire et nous en avons fait partie», ajoute pour finir Samuel Joseph.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires