Voyages de la présidente: l’État a payé Rs 13,1 millions pour 33 missions

Avec le soutien de
Fin 2015, la présidente s’est rendue à Paris pour une conférence sur le changement climatique. Puis à Johannesburg et en Inde au coût de Rs 1,5 million.

Fin 2015, la présidente s’est rendue à Paris pour une conférence sur le changement climatique. Puis à Johannesburg et en Inde au coût de Rs 1,5 million.

Ses voyages ont toujours été au cœur des critiques depuis qu’elle a été nommée 6e présidente de la République, le 5 juin 2015. Combien de fois Ameenah Gurib-Fakim a-t-elle pris l’avion aux frais de l’État ? Qui a voyagé avec elle ? Combien ses voyages ont-ils coûté aux contribuables ? Nous avons épluché la liste officielle des déplacements de la chef d’État. Voici ce qu’il faut retenir :

La présidente de la République a quitté Maurice 33 fois du 5 juin 2015 au 18 février 2018. Ce qui fait au moins une, voire deux voyages, par mois en deux ans et neuf mois. Ces déplacements ont coûté Rs 13,1 millions à l’État en termes de billets d’avion, de per diem et d’Entertainment Allowance. Le billet d’avion de la présidente a été pris en charge par les organisateurs pour 26 des 33 missions.

Ce qui n’est pas toujours le cas pour les deux gardes du corps l’accompagnant à chacun de ses déplacements. En 11 occasions, leurs billets d’avion ont été pris en charge par l’État.

2018

Cette année, deux voyages sont enregistrés. Une première mission sponsorisée par Afro Champions & Crop Trust pour les billets d’avion, à Davos du 23 au 25 janvier, en Allemagne le 26 janvier et à Londres, du 29 au 30 janvier. Le gouvernement a payé Rs 450 000 en matière de per diem et autres allocations, dont Rs 274 725 pour la présidente.

La dernière mission s’est tenue du 14 au 18 février à Genève aux frais de l’ILO pour les billets d’avion et l’hébergement. Rs 116 500 ont été décaissées par le gouvernement pour les per diem et l’Entertainment Allowance (applicable pour la présidente uniquement).

2017

En 2017, 11 missions sont répertoriées. Le 14 février pour Rome à l’invitation de l’International Fund for Agricultural Development (l’organisateur a pris en charge les billets d’avion). Massachusetts, le 6 avril où les billets d’avion de la présidente et de ses deux gardes du corps sont aux frais de la Harvard University, de MIT et de la Bill and Melinda Gates Foundation. Afrique du Sud du 2 au 4 mai (l’hébergement uniquement a été offert par New Partnership for Africa’s Development). New York, le 20 juillet, sponsorisé par le UN secretary general special envoy for disaster risk reduction and water. Genève, le 21 août à l’invitation de l’International Labour Organisation. Arusha du 26 au 30 août pour la TED Global 2017 Conference parrainée par TED and Gates Foundation (l’époux de la présidente, le Dr Anwar Fakim est du voyage). L’organisateur a pris en charge les billets d’avion de la présidente et de son époux.

New York, du 16 au 23 septembre. Londres du 18 au 19 octobre à l’invitation de l’ILO, Genève du 20 au 22 octobre, le Caire du 23 au 25 octobre, aux frais du World Congress of the International Federation for Business and Professional Women. La Roumanie le 1er novembre à l’invitation de l’organisation internationale de la francophonie. Dubaï, les 2 et 6 novembre aux frais de la Dubai Chamber en termes de billets d’avion et de l’hébergement, Paris, du 6 au 8 décembre pour la Conférence de Paris, aux frais du gouvernement. Allemagne du 19 au 20 décembre à l’initiative du Global Landscape Forum qui a payé les billets d’avion et l’hébergement.

2016

Neuf des 11 missions de la présidente sont parrainées par les organisateurs en termes de billets d’avion et parfois d’hébergement et de per diem. Dass Appadu est du voyage dix fois sur onze. Cette année-là, le gouvernement a payé Rs 4,6 millions en termes de per diem, autre allocation et, dans certains cas, des billets d’avion. Les per diem de la présidente réglés par le gouvernement pour les 11 missions, oscillent entre Rs 79 321 et Rs 341 206.

Ainsi, Ameenah Gurib-Fakim s’est envolée pour Addis-Abeba du 28 janvier au 2 février. Pour Dubaïdu 21 au 27 février. Pour Paris et Londres à partir du 27 mars. Pour le Pakistan et New York du 16 au 23 avril. Pour Cape Town du 3 au 5 mai. Pour Doha, dont une mission du 13 au 18 juin (l’autre date manque au document). Pour Kigali, du 17 au 18 juillet. Pour la Suède du 7 au 9 septembre à l’invitation de l’université d’Uppsala.

Pour Londres du 10 au 14 septembre, pour Washington du 15 au 16 septembre et pour New York du 19 au 20 septembre. Pour ces trois déplacements, l’hébergement et autres allocations et per diem ont été pris en charge in toto par le Planet Earth Institute (PEI).

Place ensuite à Dubaï du 11 au 12 octobre dans le cadre du Global Islamic Summit 2016. Pour l’Iowa du 12 au 14 octobre pour un voyage pris en charge par la Bill and Melinda Gates Foundation à travers le PEI.

Pour le Pendjab du 19 au 21 novembre sponsorisé par la Lovely Professional University. Pour Lucknow du 23 au 25 novembre à l’invitation de la City Montessori School. Pour la Hongrie, du 28 au 30 novembre.

2015

Dass Appadu, l’ancien secrétaire à la présidence a été du voyage huit fois sur neuf en 2015. C’est d’ailleurs, cette année-là qu’Ameenah Gurib-Fakim a entrepris le plus grand nombre de déplacements à l’étranger, soit neuf en six mois.

Le premier voyage d’Ameenah Gurib-Fakim en tant que chef d’État intervient 18 jours après sa nomination. Cap sur New York du 23 au 29 juin 2015.

Hormis une demande faite pour des dépenses additionnelles de Rs 104 253.71 pour des services du VIP Lounge et une location de voiture, aucun autre détail ne transpire sur cette mission. L’explication officielle est que c’est la présidence qui s’occupait des autorisations financières de toutes les missions à l’étranger à ce moment-là. Ce n’est qu’à partir de juillet 2016 que ces procédures pour tous les ministères et départements ont été centralisés au ministère des Finances.

Le 21 juillet 2015, Ameenah Gurib-Fakim s’envole cette fois pour Londres pour la conférence Science Africa UN organisée par le Planet Earth Institute (PEI). Toutefois, il ressort que c’est le gouvernement qui a pris en charge tous les frais de ce voyage cité comme une visite privée. Soit, Rs 892 706.70 pour les billets d’avion, les per diem des quatre passagers et l’Entertainment Allowance.

Le 10 septembre 2015, la présidente prend l’avion pour Nairobi où elle participe à un évènement de l’Académie africaine des sciences. L’organisateur prend en charge tous les billets d’avion. C’est le gouvernement qui paye les per diem et l’Entertainment Allowance de Rs 296 725, dont Rs 171 883 destinées à la présidente.

Du 14 au 16 octobre 2015, la présidente embarque pour Deauville pour le Women’s Forum Global meeting. Encore une fois, l’organisateur s’acquitte du paiement des billets d’avion, sauf pour un des deux gardes du corps, dont la note sera réglée par le gouvernement. C’est aussi le cas pour les per diem et allocation loisirs de Rs 561 189.

Du 18 au 21 octobre 2015, elle s’envole pour Beijing pour la 2015 Grand Challenges Meeting. Ce voyage est parrainé par la Bill and Melinda Gates Foundation en termes de billets d’avion. Les per diem et autres allocations de Rs 406 104 sont payés par le gouvernement.

Le mois suivant, du 3 au 5 novembre de la même année, cap sur Dakar où Ameenah Gurib-Fakim participe à la WIPO African Ministerial Conference où les billets d’avion des quatre passagers sont sponsorisés. Les per diem et Entertainment Allowance que paye le gouvernement, totalisent Rs 263 434.

Du 11 au 13 novembre 2015, la délégation présidentielle s’envole pour Johannesburg pour le 7e Annual African Media Leaders Forum. Les billets d’avion sont offerts. Des per diem et autre allocation de Rs 182 020 sont décaissés par le gouvernement.

Du 16 au 22 novembre, cap sur Dubaï et Bangkok pour le 3e Annual Africa Global Business Forum. Des per diem de Rs 447 403 sont payés par le gouvernement.

Ensuite, l’année se clôture avec une mission officielle à Paris, puis Johannesburg et l’Inde, pour une conférence sur le changement climatique, au coût de Rs 1,5 million, billets d’avion et per diem compris. Tout, aux frais du gouvernement.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires