Alan Ganoo: «Beaucoup dépendra de ce que dira la présidente devant le tribunal»

Avec le soutien de

«Le Premier ministre se trouve dans une situation embarrassante.» D’autant plus, souligne Alan Ganoo, que c’est bel et bien Pravind Jugnauth qui a annoncé à la population, lors d’une conférence de presse, vendredi 9 mars, que la présidente de la République démissionnera «peu après les célébrations du 50e anniversaire de l’indépendance mais définitivement avant la rentrée parlementaire».

Or, par le biais d’un communiqué, ce mercredi 14 mars, Ameenah Gurib-Fakim a changé la donne. La présidente de la République indique, en effet, noir sur blanc, qu’elle ne démissionnera pas. Pour le président du Mouvement patriotique (MP), «la population nage en pleine confusion».

«Le Premier ministre s’est engagé auprès de la population en fonction de ses tractations avec Ameenah Gurib-Fakim.» Lesquelles ? On ne sait pas à ce stade. N’empêche que pour Alan Ganoo, «afin de préserver l’honneur du pays et la crédibilité des institutions, la présidente de la République doit démissionner». Et ce, même si elle se défend devant un tribunal.

Le président du MP rappelle, par ailleurs, que son parti est le premier à avoir demandé une commission d’enquête sur toute l’affaire Sobrinho. Une demande qu’a également faite le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. «Il y a beaucoup de zones d’ombre dans toute cette affaire», affirme Alan Ganoo. Et de se demander : «Quel est le rôle du Muvman Liberater ? Quel est le rôle d’Ivan Collendavelloo ?»

Pour lui, il est clair que «beaucoup dépendra de ce que dira la présidente de la République devant le tribunal et en dehors».

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires