Commission drogue: menacé, Asvin Bhoyroo dénonce un ancien trafiquant

Avec le soutien de
Asvin Bhoyroo a été hospitalisé le vendredi 9 mars.

Asvin Bhoyroo a été hospitalisé le vendredi 9 mars.

Il dit vivre dans la peur. Asvin Bhoyroo, le «témoin mystère» de la commission d’enquête sur la drogue, a quitté l’hôpital de Flacq hier, dimanche 11 mars. Il y avait été admis vendredi 9 mars, après avoir été menacé par des trafiquants de drogue.

Asvin Bhoyroo explique avoir reçu la visite des enquêteurs de la commission d’enquête sur la drogue samedi 10 mars. Il leur a alors révélé le nom d’un trafiquant de drogue qui l’aurait menacé la veille. Asvin Bhoyroo affirme l’avoir reconnu.

Au dire de l’homme, c’est à la suite de son audition, jeudi 8 mars, devant la commission Lam Shang Leen, lors de laquelle son identité a été dévoilée, qu’il a reçu des menaces et été poursuivi par des trafiquants de drogue. À l’express, il confiait d’ailleurs se sentir «abandonné» par la commission d’enquête qui «se serait servi de lui».

Sa troisième audition devant l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs, jeudi, ne s’est, en effet, pas tout a fait bien passé. Le président de la commission drogue lui ayant fait comprendre que sa crédibilité a été «sérieusement remise en cause» après que les informations qu’il a fournies se sont révélé infondées. Selon Paul Lam Shang Leen, les clés USB, les portables ou encore les documents remis par le témoin n’ont rien donné.

Aucune arrestation n’a été faite dans le cadre de cette affaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires