Pravind Jugnauth: «Pourquoi pas une femme PM à l’avenir»

Avec le soutien de
Le chef du gouvernement a adressé la parole à la nation ce lundi 12 mars sur la chaîne de télévision nationale.

Le chef du gouvernement s'est adressé à la nation ce lundi 12 mars à la télévision nationale.

«L’éducation d’une mère, c’est l’éducation de toute une génération.» C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans son message à la nation diffusé sur les ondes de la MBC dans le cadre de la célébration du 50e anniversaire de l’Indépendance du pays, ce lundi 12 mars. «Nous avons déjà reconnu, aujourd’hui, la contribution des femmes dans différents secteurs. Certaines occupent déjà des positions de responsabilité et elles prennent des décisions importantes pour le progrès du pays. Je crois que les femmes ont encore un rôle plus important à jouer dans l’avenir du pays. Pourquoi pas à l’avenir avoir une femme comme Premier ministre», a poursuivi le chef du gouvernement. Et d’affirmer que la gent féminine à tout son soutien et celui du gouvernement car la femme mérite sa place dans la société.

S’adressant aux jeunes, le Premier ministre dit avoir confiance en eux. «Le monde dans lequel on vit offre beaucoup de possibilités aux jeunes afin qu’ils puissent faire les bons choix dans la vie. Choisissez un loisir qui vous permettra de grandir sainement. Profitez des opportunités qui se présentent à vous dans le domaine de l’éducation, du sport, de la culture et préparez-vous pour développer vos compétences afin de prendre la relève. Ne vous laissez pas entraîner dans de mauvais chemins», a insisté Pravind Jugnauth. Il a poursuivi en affirmant que c’est dommage que les enfants soient souvent les proies de la mafia de la drogue. «Apprenez à dire non et venez vers nous si vous vous sentez vulnérables. La jeunesse est une de nos plus grandes richesses.»

Évoquant l’importance du respect, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il y a trois éléments fondamentaux à respecter si nous voulons progresser dans la vie : la santé, l’harmonie sociale et l’environnement. Il a également indiqué que selon les statistiques, 50 % des Mauriciens sont diabétiques ou prédiabétiques et beaucoup souffrent d’hypertension. Raison pour laquelle il prône la pratique d’une activité physique régulière afin de rester en bonne santé. 

Autre thème abordé : l’harmonie sociale. Selon le chef du gouvernement, celle-ci a été consolidée durant ces cinquante dernières années. Il a aussi déclaré que le processus de décolonisation du pays n’est pas encore terminé et que Maurice continuera à se battre auprès des instances internationales en ce qui concerne sa souveraineté sur l’archipel des Chagos. «Après qu’une majorité de pays a soutenu Maurice auprès des Nations unies, la Cour internationale de Justice écoutera notre position cette année. Tant que le processus de décolonisation n’est pas encore complété, nous allons continuer à nous battre, a-t-il soutenu. Continuons à travailler ensemble, ‘lamé dan lamé' pour que le pays continue à prospérer.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires