Démission: la presse internationale évoque le départ de «la seule femme chef d’État d’Afrique»

Avec le soutien de
C’est ce vendredi 9 mars que le Premier ministre a annoncé la démission à venir de la présidente de la République.

C’est ce vendredi 9 mars que le Premier ministre a annoncé la démission à venir de la présidente de la République.

L’annonce de sa démission à venir n’a pas tardé à faire le tour du monde. À peine le Premier ministre avait-il révélé que la présidente quittera Le Réduit «peu après les célébrations du 12 mars mais définitivement avant la rentrée parlementaire», que la presse internationale en parlait déjà.

AFP, Le Figaro, le Daily Mail, Bloomberg, Le Monde, la presse réunionnaise, pour n’en citer que quelques-uns, n’ont pas tardé à souligner la démission de «la seule femme chef d’État en Afrique». «Mauritius’s First Female President to Quit Over Spending Dispute», titre ainsi Bloomberg. «Mauritius President to resign over financial scandal», écrit le Daily Mail. «Maurice: la présidente va démissioner», annonce Le Figaro, «Impliquée dans un scandale financier, la présidente mauricienne démissionne», souligne Le Monde… 

Les titres de presse internationaux citent l’enquête de l’express qui a levé le voile sur l’affaire Platinum Card, il y a dix jours. Selon Le Figaro, «tout a commencé il y a dix jours quand le quotidien mauricien l’express a publié des documents bancaires démontrant que la présidente avait utilisé à des fins personnelles une carte bancaire qui lui avait été remise par l’ONG Planet Earth Institute». 

La presse internationale ne manque pas d’évoquer les liens d’Ameenah Gurib-Fakim avec l’homme d’affaires angolais controversé Alvaro Sobrinho. Le Figaro rappelle, à cet effet, que ce dernier a fait l’objet d’une enquête de Mediapart. 

Ameenah Gurib-Fakim devrait sans doute éviter de googliser son nom pendant quelque temps. Elle, qui disait n’avoir «rien à se rapprocher» dans l’affaire Platinum Card…

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires