Amendements à la loi: ce qui va changer dans le paysage des motocyclistes

Avec le soutien de
Le permis pour les véhicules de type AM (moins de 50 cc), reste en vigueur, à ceux ayant 15 ans.

Le permis pour les véhicules de type AM (moins de 50 cc), reste en vigueur, à ceux ayant 15 ans.

47 % des accidents de la route impliquent des deux roues. Le ministère des Infrastructures publiques a tiré la sonnette d’alarme et la première moto-école a ouvert ses portes lundi. Il s’agit de l’Advance Institute of Motoring Ltd (AIM). Selon le président de cette académie, Deeraj Heeramun, les cours débuteront bientôt. La partie théorique se déroulera à Rose-Hill et un circuit a été aménagé à Richelieu pour accueillir la partie pratique.

La nouvelle loi est, elle, appelée à changer bien des choses dans le paysage des motocyclistes. Il y aura trois nouvelles catégories pour les permis. Celle pour un véhicule de type A pour un cylindre au-dessus de 300 cc n’excédant pas 400 kg. Un permis pour un véhicule de type A1 pour les motocyclettes de plus de 50 cc mais moins de 125 cc avec un poids n’excédant pas 400 kg. L’aspirant doit avoir au moins 17 ans pour passer les examens pour ce type de véhicule. Finalement, un permis pour un véhicule de type A2. Ce sont les cylindres de plus de 125 cc et moins de 300 cc pour un poids n’excédant pas 400 kg qui sont concernés. Le permis pour les véhicules de type AM (moins de 50 cc), reste lui en vigueur, à ceux ayant 15 ans.

Un détenteur d’un permis, quelle que soit la catégorie, ne devra pas passer l’examen théorique à nouveau lorsqu’il fait une nouvelle application. Il devra par contre passer le test sur plateau (NdlR, un examen pratique sur piste comportant une vérification du véhicule et des manoeuvres en deux épreuves - lente et rapide) et sur route. Pour le test sur plateau, la Ring Road sera dans un premier temps utilisée. Le Driving Test Centre de Curepipe, où les infrastructures nécessaires vont être mises en place prochainement, prendra ensuite le relais.

Quid des détenteurs de learners ? Ils ne pourront pas circuler sur 11 voies principales à Port-Louis, quatre à Curepipe et sur les routes principales sauf durant la formation sous la supervision d’un instructeur et d’un examinateur de la police.

Période de transition

Un learner, octroyé sous les nouvelles réglementations, restera désormais en vigueur pendant six mois uniquement. Celui-ci pourra être renouvelé deux fois de suite après avoir passé les épreuves théoriques et la vérification du véhicule entre autres. Il devra ensuite effectuer les tests pratiques pour obtenir le permis. Il est donc recommandé de s’inscrire dans une moto-école dès l’obtention du provisional driving licence (learner).

Que les détenteurs du learner se rassurent, il y aura une période de transition pour tous les permis provisoires délivrés avant la publication des nouvelles mesures. Le provisional driving licence sera valide pour trois ans (au lieu de six mois) à partir du 1er mars.

Si le détenteur du learner, au moment de la publication de la loi, a obtenu un rendez-vous pour l’examen menant au permis de la catégorie A ou A1 sous l’ancienne loi, il sera soumis aux conditions de l’ancien test. S’il ne se présente pas ou s’il échoue, il devra passer sous les nouvelles conditions. Et tous ceux qui n’ont pas eu de rendez-vous, au moment de la publication de la loi, bénéficieront des trois ans de délai, mais devront de toute manière passer l’examen sous les nouvelles modalités.

■ Comment obtenir son permis ?

● Pour faire une demande pour un permis pour le type A (cylindre au-dessus de 300cc), la personne devra être titulaire d’un permis de la catégorie A2 (cylindre de plus de 125cc et moins de 300cc).

● Pour un permis de catégorie A2 (cylindre de plus de 125cc et moins de 300cc), le demandeur devra déjà avoir son permis.

● Il n’est pas nécessaire de détenir déjà le permis AM (moins de 50cc) pour solliciter un permis de type A1 (plus de 50cc et moins de 125cc).

■ Nouveaux tests pour le permis

● Les candidats devront faire face à un examen théorique, géré par ordinateur, sur des questions à choix multiple.

● Les aspirants motocyclistes devront aussi prendre part à un examen pratique sur piste, comportant une vérification du véhicule et des manoeuvres, en deux épreuves -lente et rapide.

● La troisième étape est un examen pratique en circulation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires