Affaire Platinum Card: malaise entre le MSM et le ML

Avec le soutien de
Ivan Collendavelloo est resté en retrait durant le coup d’envoi des festivités marquant les 50 ans de l’Indépendance, ce mardi 6 mars.

Ivan Collendavelloo est resté en retrait durant le coup d’envoi des festivités marquant les 50 ans de l’Indépendance, ce mardi 6 mars.

Y a-t-il un malaise entre le MSM et le Muvman Liberater (ML) ? Si «consensus» il y a au sein du gouvernement concernant l’affaire Platinum Card, toujours est-il que cet énième scandale impliquant la présidente de la République a jeté un froid dans les relations entre le Premier ministre et son adjoint. 

Hier, mardi 6 mars, à l’Assemblée nationale, leur rapport glacial n’est pas passé inaperçu. C’était à l’occasion du coup d’envoi des festivités marquant le 50e anniversaire de l’indépendance.

La gêne entre Pravind Jugnauth et Ivan Collendavelloo était clairement apparente. Le Premier ministre adjoint, un des soutiens de la présidente jusqu’à tout récemment, est, en effet, resté en retrait .D’ailleurs, quand il est arrivé, il s’est fait discret, en se glissant tout au fond de la salle. 

Embarras

Pravind Jugnauth est, lui, arrivé un peu plus tard. Et s’est prêté facilement au jeu des photos. Un jeu auquel le leader du ML n’aura pas vraiment participé. Ce n’est qu’après le début de l’événement qu’il s’est frayé un chemin jusqu’aux côtés du Premier ministre. Les deux hommes n’échangeront  cependant pas plus qu’un regard. Ivan Collendavelloo s’est fait tout petit à côté de Pravind Jugnauth.

Une fois la cérémonie terminée, les gardes du corps ont invité un Ivan Collendavelloo isolé à se rendre à la salle de réception. Pravind Jugnauth lui a emboîté le pas mais, encore une fois, les deux hommes ne s’adresseront pas la parole. Une fois dans la salle de réception, le Premier ministre adjoint semblait visiblement embarrassé. Pas une fois le no 1 et le no 2 du gouvernement ne se parleront. 

C’est Alain Aliphon qui viendra tenir compagnie à Ivan Collendavelloo. Au passage, Showkutally Soodhun et Étienne Sinatambou feront, aussi, un brin de causette avec le leader du ML. Ce dernier ne fera finalement pas long feu à la réception. 

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires