Les habitants de Trou-d’Eau-Douce exaspérés par les travaux de la CWA

Avec le soutien de
Les travaux qui ont débuté depuis une dizaine de jours incommodent les habitants.

Les travaux qui ont débuté depuis une dizaine de jours incommodent les habitants.

Elles sont plus d’une vingtaine de familles domiciliées à la rue Petit Victoria, à Trou-d’Eau-Douce, à se plaindre des travaux qu’entreprend en ce moment la compagnie qui assure la fourniture d’eau, la Central Water Authority (CWA).

Outre de n’avoir plus une seule goutte d’eau dans leurs robinets, la poussière qu’occasionne ces travaux rendent malades les enfants de cette rue si on croit en leurs dires.

«Cela fait plus d’une dizaine de jours que ces travaux ont débuté et je peux vous dire que nous, les habitants, nous vivons un enfer permanent», explique Jeetendrasingh Seebheeyan, un des villageois que nous avons rencontré il y a peu. Il avance s’être, à maintes reprises, plaint auprès du contracteur, sans succès.

«Nepli kapav mem ouver nou lafnet, ni met linz sek deor, ek bann zanfan pé koumans malad ek sa», tient-il à dénoncer. Par ailleurs, dit-il, la pluie n’améliore guère la situation. Ce serait même pire, car «il a fallu casser la route pour placer les tuyaux et il y a plein de boue partout», poursuit l’habitant.

Pour ce qui est de l’eau courante, le problème existait avant que les travaux ne commencent à cet endroit. «Nous avons toujours souffert du manque d’eau. Ici délo koul telman tipti ki tink mem zamé ranpli», déplore Jeetendrasingh Seebheeyan. De poursuivre que maintenant, il faut attendre que les camions-citernes passent pour faire la distribution d’eau. «Komié létan nou pou alé koumsa ?», fulmine-t-il.

D’ailleurs, il tient à préciser qu’il n’est pas contre les projets de développement qui ont lieu dans le village. Au contraire, il se dit ravi de voir que la CWA accorde une attention particulière à Trou-d’Eau-Douce. Sauf que la manière de faire n’est pas correcte. «Zot ti bizin omwin trouv enn solision pou pa afekté bann dimounn ki res la.»

Contacté à ce sujet, un préposé de la CWA a indiqué que des visites de terrain auront lieu prochainement pour s’enquérir de la situation exacte et de là, trouver une solution au problème. De plus, ces travaux ne dureront qu’une dizaine de jours supplémentaires, a-t-il précisé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires