50 ans de l’Indépendance: «Tan ki présidant pa démisioné, PTr pa pou partisip dan okenn aktivité»

Avec le soutien de
Les membres de l’opposition, du moins Paul Bérenger et Shakeel Mohamed bouderont les activités en marge des 50 ans de l’Indépendance.

Les membres de l’opposition, du moins Paul Bérenger et Shakeel Mohamed bouderont les activités en marge des 50 ans de l’Indépendance.

L’affaire Platinum Card risque-t-elle de compromettre les célébrations officielles en marge des 50 ans de l’Indépendance ? Le fait qu’Ameenah Gurib-Fakim s’accroche à son poste de présidente de la République n’est pas au goût des membres de l’opposition. Ces derniers envisagent, d’ailleurs, de boycotter les activités officielles des 50 ans de l’Indépendance prévues au 12 mars.

«C’est avec beaucoup de tristesse que le Parti travailliste (PTr) ne participera pas aux activités en marge de la célébration de l’Indépendance tant qu’Ameenah Gurib-Fakim ne démissionnera pas», a déclaré le député rouge, Shakeel Mohamed.

Le MMM a, lui, tranché lors de son bureau politique hier. Il est hors de question qu’il participe aux cérémonies où la présidente de la République sera présente.

De son côté, le Mouvement Patriotique (MP) joue la carte de la prudence et ne souhaite pas prendre de décision hâtive, pour l’heure. Selon le président du parti Alan Ganoo, une décision finale sera prise jeudi lors d’une réunion des membres du MP. «Nous sommes d’accord qu’Ameenah Gurib-Fakim doit démissionner suivant les allégations formulées à son encontre. Nous sommes également conscients que le 12 mars demeure un jour historique pour la République. Il nous faut prendre en considération tous ces éléments avant de prendre une décision finale», a fait comprendre Alan Ganoo.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires