Affaire Platinum Card: R.A.S dans le royaume d’Ameenah Gurib-Fakim

Avec le soutien de
La présidente de la République aux côtés du Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors des célébrations de l’indépendance en mars 2017.

La présidente de la République aux côtés du Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors des célébrations de l’indépendance en mars 2017.

Alors que le pays attend une réaction de la part d’Ameenah Gurib-Fakim quant à l’affaire Platinum Card, cette dernière semble n’en avoir que faire de la polémique. Ce lundi 5 mars, elle publiait sur son compte Facebook un article qu’elle a écrit pour le Diplomatic Magazine et répondait même aux questions des internautes. Des questions qui n’avaient rien à voir avec l’affaire Platinum Card alors que celles de l’express sont toujours sans réponses.

Les questions qu’on aurait voulu lui poser…

Qui alimentait le compte de la carte de crédit ? Vous affirmez n’avoir jamais été payée par le Planet Earth Institute, n’est-ce pas là une forme de rémunération ? Est-ce normal qu’une carte de crédit qui porte le nom d’une présidente de la République soit émise par une institution privée ? Surtout une carte avec un plafond de Rs 1 million ? Et d’un institut dont le fondateur est un investisseur hautement controversé ? La carte a été émise pour promouvoir le programme de bourses. Mais elle a surtout été utilisée pour vos achats personnels et de luxe. Y a-t-il une explication ?

On avait promis Oxford, Edimbourg ou encore Cape Town aux lauréats du Dr Ameenah Gurib-Fakim PhD Scholarship. Le 23 novembre, cependant, on leur explique qu’ils devront aller dans des universités moins prestigieuses à cause du Brexit et des émeutes en Afrique du Sud. Tous, sauf un, Tawseef Latona, fils de l’ambassadeur mauricien en Arabie saoudite, qui est, lui, en Afrique du Sud. Pourquoi a-t-il pu y aller puisque cette option avait été écartée à cause des émeutes ? Pourquoi les autres étudiants n’ont-ils pu aller dans ce pays ? Y a-t-il eu un souci avec le financement des bourses ? Quelle est votre version? Pourquoi avez-vous utilisé cette carte pour vos dépenses personnelles ? Ne pensez-vous pas que pour assurer le respect de la présidence, vous devriez vous retirer ?

N’est-il pas bizarre qu’en plus, votre ex-secrétaire, Dass Appadu, soit allé travailler pour Alvaro Sobrinho ? Même si vous avez remboursé vos achats, n’est-il pas anticonstitutionnel qu’une carte de crédit soit émise à votre nom ? Pouvez-vous prouver que vous avez remboursé ces achats ?

Salaire et Fringe Benefits

À savoir qu’Ameenah Gurib-Fakim touche Rs 296 000 par mois en tant que présidente de la République. Elle reçoit aussi Rs 71 085 de duty allowance. Et a aussi droit à des allocations pour l’essence, un chauffeur et un clerk. Sans compter qu’elle ne paie pas d’impôts.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires