Affaire Christine Daguy: quel recours pour les «victimes» ?

Avec le soutien de
Christine Daguy aura besoin de l’autorisation du bureau du Premier ministre pour remettre les pieds à Maurice.

Christine Daguy aura besoin de l’autorisation du bureau du Premier ministre pour remettre les pieds à Maurice.

Elle a été arrêtée et rapatriée en France, mardi. La voyante Christine Daguy ne pourra désormais plus remettre les pieds à Maurice si elle n’a pas l’autorisation du bureau du Premier ministre.

Selon nos recoupements, à ce stade, aucune «victime» n’a porté plainte à la police contre elle. Si jamais c’est le cas, l’affaire sera référée à Interpol. Par contre, si quelqu’un souhaite entamer un procès au civil contre elle, il lui faudra engager les services d’un huissier en France. Une fois que le défendeur aura accusé réception du document, l’affaire pourra être traitée en cour.

Et si le jugement va à l’encontre de celui-ci, le plaignant devrait engager une autre affaire dans un tribunal français afin que le verdict de la cour de Maurice soit reconnu en France. Si le défendeur est condamné à payer des dommages au plaignant, il devra le faire par l’intermédiaire d’un avoué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires