Showkutally Soodhun: «J’ai plus de crédibilité qu’avant»

Avec le soutien de
L’ex-ministre était face à la presse ce vendredi 2 mars.

L’ex-ministre était face à la presse, ce vendredi 2 mars.

«Ce que j’ai fait, je l’ai fait pour Pravind Jugnauth. Il n’y aura jamais un autre Premier ministre comme lui…» Propos de Showkutally Soodhun, ce vendredi 2 mars. Face à la presse, il a évoqué les nombreuses retombées de sa visite privée de huit jours en Arabie Saoudite. Retombées qui font dire au député du n°15, La Caverne–Phoenix, qu’il a «désormais plus de crédibilité qu’avant»…

À ce titre, Showkutally Soodhun fait ressortir que s’il était toujours ministre, il n’aurait pas pu accomplir autant de choses. «Kan mo ti vice-Premier ministre, mo pa ti kapav fer tousala. Mo pa bizin lot titre.»

En Arabie Saoudite, Showkutally Soodhun confie avoir été accueilli avec tous les honneurs. «Gagn solda, 7-8 loto eskort, laba mo désan dan avion mo al direk dan sato…» Il s’est entretenu avec les autorités saoudiennes ainsi qu’avec le prince Mohammed ben Salmane Al Saoud. «Le Premier ministre m’avait chargé de leur exposer des projets du gouvernement pour lesquels nous souhaiterions leur aide.»

Il se réjouit du fait que l’Arabie Saoudite veuille collaborer pleinement avec Maurice. «D’ailleurs, ils nous soutiendront dans notre combat pour récupérer les Chagos.»

Hadj

Concernant le pèlerinage du hadj, Showkutally Soodhun explique avoir rencontré le Chief Executive Officer de Saudi Airlines. «J’ai pu m’entretenir avec le Top Management.» Résultat : les pèlerins qui feront le hadj pourront bénéficier d’un prix réduit. «Monn rési négosié, nou pou gagn enn meyer pri», s’enorgueillit l’ancien ministre.

Ce n’est pas tout. Le nombre de visas accordés aux hajees mauriciens a augmenté de plus de 20 %. Dans la foulée, Showkutally Soodhun a eu un mot à l’intention des organisateurs du hadj. «Vous devrez respecter votre contrat. Tou kontra pou computerized. Si prince Salmane pa pé ézité pou met so famu dan prizon, li pa pou ézité pou fer li pou enn organizater.»

Tourisme

Lors de sa visite privée, Showkutally Soodhun en a profité pour demander au ministre du Tourisme de l’Arabie Saoudite, «qui est le frère du prince Salmane», de rencontrer Anil Gayan. Le ministre du Tourisme mauricien dirigera, en effet, une première visite de la Mauritius Tourism Promotion Authority dans l’émirat, le 5 avril.

«C’est la première fois que Maurice participera à la foire internationale de Riyadh.» Dans cette optique, ajoute le député, «j’ai préparé un calendrier de travail avec les autorités saoudiennes pour la délégation de Maurice».

Soutien palestinien

Le député du n°15 révèle, par ailleurs, avoir rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas. Ce dernier, indique Showkutally Soodhun, a remercié Pravind Jugnauth pour la position affichée par le gouvernement lors de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies, le jeudi 21 décembre dernier. 128 pays, dont Maurice, avaient voté contre la position des États-Unis sur le statut de Jérusalem, la reconnaissant comme capitale d’Israël.

Au dire de Showkutally Soodhun, le président Mahmoud Abbas lui a donné la garantie que la Palestine soutiendra Maurice dans son combat pour récupérer la souveraineté des Chagos. «Ce pays est disposé à travailler avec Maurice dans plusieurs secteurs, dont l’agriculture. Des ingénieurs palestiniens viendront au pays pour nous donner un coup de main.»

«Ramgoolam bizin apran ar Pravind Jugnauth»

Autres retombées : bourses d’études de l’Arabie Saoudite aux Mauriciens ; l’achat de notre sucre ; aide de l’émirat dans le domaine de la santé et de la sécurité, entre autres. «Je suis allé négocier dans l’intérêt du pays. Si je n’avais pas le soutien du Premier ministre, je n’aurais rien pu faire.»

Pour Showkutally Soodjun, le leader du PTr, Navin Ramgoolam, devrait prendre exemple sur Pravind Jugnauth. «Il m’a toujours encouragé. Li enn dimounn bien bien prop. Ramgoolam bizin apran ar li…»

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires