Pailles: Une «mini capitale» dans la capitale

Avec le soutien de
Usines, compagnies, showrooms de voitures… Pailles a, au fil des années, connu une grande expansion. Désormais, l’endroit, qui se trouve non-loin de Port-Louis, est devenu un point incontournable à plus d’un titre.

Usines, compagnies, showrooms de voitures… Pailles a, au fil des années, connu une grande expansion. Désormais, l’endroit, qui se trouve non-loin de Port-Louis, est devenu un point incontournable à plus d’un titre.

Il se situe au pied de la rangée de montagne de Moka vers Port-Louis. Pailles, initialement perçu comme étant un petit village, a connu une expansion au fil du temps. De ce lieu où l’on trouvait jadis du fourrage pour les bœufs, d’où le nom de Pailles, l’endroit est devenu un point incontournable à plus d’un titre.

À la simple évocation de Pailles, nous pensons tout de suite au Domaine Les Pailles. Blottis au pied de la montagne, ces hectares de terrain étaient à l’origine une concession dédiée à la production de sucre. Mais aujourd’hui, le domaine est un lieu touristique au «look» d’une époque passée où l’on trouve calèches, chevaux, chemin de fer et même un moulin. Néanmoins, le moderne est, lui aussi, ancré à travers les restaurants et le casino qui s’y trouvent. Non loin, le Swami Vivekananda International Convention Centre. Depuis sa création, ce lieu accueille régulièrement concerts, conférences et des salons, devenus de véritables rendez-vous annuels. Si Pailles a connu un tel développement c’est surtout grâce à sa proximité avec Port-Louis. En effet, durant ces dernières décennies, plusieurs compagnies manufacturières se sont implantées dans ce faubourg, faute d’avoir une place dans la capitale. L’industrialisation n’a fait que s’intensifier au fil du temps et le long de l’autoroute se trouvent désormais des fabricants de peintures, des showrooms de voitures et diverses usines, entre autres.

Croissance

 Avec le développement industriel est aussi venue la croissance de la population. La région est depuis longtemps divisée en deux zones, l’est et l’ouest, dépendant où elle se trouve de l’autoroute. Le côté «est» de Pailles, a connu un boom immobilier avec de grands morcellements résidentiels qui ont poussé comme des champignons au pied de la montagne. Le côté «ouest», plus industriel, abrite principalement des résidences ouvrières, se mêlant à des usines.

 Par ailleurs, tout n’est pas si rose à Pailles. Certains quartiers sont rythmés par la pauvreté et la stigmatisation, comme la cité Saint-Louis, qui doit son nom à la rivière qui traverse Pailles mais qui est connu comme «Cité Porno». Mais attention, il ne se trame rien de «pornographique» dans la région. Il y avait simplement une douche commune en plein air où ils étaient nombreux à se rendre auparavant à défaut d’avoir de l’eau courante chez eux.

À tout cela il faut également ajouter le manque de loisirs dans certaines localités de Pailles. «Bat kart» et «kas enn poz anba pié», sont souvent les seules occupations des plus âgés tandis que quelques rares jeunes se rendent, eux, sur le terrain de football.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires