Le MMM affûte ses armes en vue de la rentrée parlementaire

Avec le soutien de

La rentrée parlementaire est prévue le 29 mars. Le Mouvement militant mauricien (MMM) a déjà préparé sa liste de questions. Plusieurs interpellations sont des sujets d’actualité. Même si le leader, Paul Bérenger, qui est un simple député, n’a aucune question prévue, l’on soutient toutefois qu’il interviendra sur plusieurs sujets. Déjà, rien qu’en voyant les questions ci-dessous, il est clair que le parti est en mode combattif…

Nos ministres sont-ils des pigeons voyageurs ?

Aura-t-on une réponse cette fois-ci ? Le 24 octobre 2017, lorsque Rajesh Bhagwan a demandé au Premier ministre de rendre publique la liste des missions effectuées par les membres du Cabinet depuis décembre 2016, ainsi que les allocations qu’ils ont touchées, la réponse a été la suivante : «Les informations demandées par l’honorable membre seront compilées et placées à la bibliothèque de l’Assemblée nationale.» Comme le député mauve n’a jamais obtenu ces détails, il posera de nouveau sa question à la rentrée parlementaire. Cette fois-ci, pour la période de 2017 à 2018.

Fête pour détenus

Le député Reza Uteem reviendra sur une fête de fin d’année qu’aurait organisée la prison de Beau-Bassin. En effet, la presse avait affirmé que des détenues avaient été appelées à danser lors d’un événement, en présence des membres de l’administration. L’élu du MMM veut savoir qui a autorisé cet événement.

Combien touchent les membres de l’Economic Development Board ?

Aadil Ameer Meea veut, lui, connaître les qualifications des membres de l’Economic Development Board (EDB) et les allocations qu’ils touchent. Les membres de l’EDB, dont la mission est de promouvoir l’investissement de Maurice, le développement économique et la planification stratégique, sont : Charles Cartier, qui en est le président, Azim Currimjee (groupe Currimjee), Cédric de Spéville (groupe Eclosia), Dipak Chummun (IBL) et Terence Smith (Fundsmith), le secrétaire financier Dev Manraj et Shameem Fawdar (chercheuse en médecine).

Choomka et Sumputh à l’agenda

Rajesh Bhagwan revient à la charge. Le député, qui est à l’origine de l’éclatement au grand jour de l’affaire Sumputh au Parlement, a une nouvelle question sur ce même sujet. Elle concerne le rapport du Fact-Finding Committee (FFC), mis sur pied pour faire la lumière sur la hausse salariale de l’ancienne directrice exécutive du Cardiac Centre, Vijaya Sumputh. 

En effet, l’année dernière, une question parlementaire du 28 mars avait permis de découvrir que son salaire était passé de Rs 200 200 à Rs 323 000, en deux ans seulement. Le député demandera donc au Premier ministre s’il a l’intention de rendre public le rapport de cette enquête.

Rajesh Bhagwan aura une question similaire concernant Youshreen Choomka, l’ancienne directrice de l’Independent Broadcasting Authority. Un FFC devait examiner son implication en tant que courtière auprès de la compagnie Earthcore, qui voulait investir à Maurice. C’est d’ailleurs l’express qui avait révélé cette affaire. «Pravind Jugnauth déclare qu’il est pour la bonne gouvernance. Qu’il le prouve en rendant ces rapports publics», avance le député du MMM.

Des militaires à Agalega ?

Le Premier ministre avait assuré qu’Agalega ne sera pas une base militaire. Toutefois, cela n’a pas convaincu grand monde. À l’instar de Danielle Selvon, qui lui demandera s’il y a un accord entre Maurice et l’Inde qui permettrait aux militaires indiens d’utiliser l’île pour la défense. 
Cette question fait probablement suite à la visite de sir Anerood Jugnauth en Inde, où il a rencontré la ministre de la Défense indienne, Nirmala Sitharaman, durant la semaine écoulée. La ministre Fazila Daureeawoo, responsable du dossier Agalega, était également du voyage.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires