Police du transport: quid des taxis marrons ?

Avec le soutien de
La police du transport a repris du service le dimanche 18 février 2018.

La police du transport a repris du service le dimanche 18 février 2018.

Flic-en-Flac, Albion, la gare Victoria… Le théâtre de nombreuses agressions, ces black spots sont sous la surveillance de la police du transport depuis le dimanche 18 février. 
Une nouvelle applaudie par la secrétaire de l’Association des travailleurs du transport en commun, Jessica Frivet. «Les chauffeurs et receveurs d’autobus peuvent respirer», se réjouit-elle.
Un autre syndicat va plus loin. La Mauritius Bus Owners Co-operative Federation Ltd est d’avis que la police du transport devrait accorder une importance particulière à la présence de taxis marrons et vans marrons sur les lignes desservies par les autobus. 

Santé financière

«Ces opérateurs illégaux sont en train de mettre en péril la santé financière de ces opérateurs individuels», fustige la Mauritius Bus Owners Co-operative Federation Ltd. 
La police du transport surveillera de près les black spots où les receveurs d’autobus rencontrent d’innombrables difficultés pour faire respecter l’ordre dans les autobus. Désormais, les receveurs et chauffeurs d’autobus disposent également d’un numéro de téléphone qu’ils pourront appeler en cas d’agression. 

Davantage d’agressions

Selon les statistiques dont dispose l’Union of Bus Industry Workers, les agressions sont en hausse. Elles sont passées de 92, en 2016, à une centaine l’année dernière. Depuis le début de l’année, plus de cinq employés ont été agressés et leurs recettes du jour volées. Les malfrats menacent parfois les receveurs avec des seringues infectées pour obtenir de l’argent. 
Au ministère des Infrastructures publiques et du transport en commun, on insiste sur le fait que c’est à la suite d’une réunion, en janvier dernier, que les dirigeants syndicaux avaient formulé le vœu de faire revivre la police du transport. Au cours de la même réunion, demande avait été faite pour que tous les autobus soient pourvus de caméras de surveillance. 

Campagne de sensibilisation nationale

Une assurance-vie pour les receveurs et chauffeurs d’autobus avait aussi été demandée. L’idée de mener une campagne de sensibilisation nationale sur le respect des receveurs et chauffeurs d’autobus dans l’exercice de leurs fonctions avait été émise dans la foulée.
Face à ces nouvelles requêtes, le ministère se propose de proposer prochainement un protocole concernant la sécurité dans les autobus. Des consultations avec les opérateurs d’autobus devraient se poursuivre à cet effet. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires