Développement côtier: Rezistans ek Alternativ propose «Ridge to Reef

Avec le soutien de
Une option pour un développement du littoral plus respectueux de l’environnement. C’est ce que propose Rezistans ek Alternativ, en présentant le projet Ridge to Reef.

Une option pour un développement du littoral plus respectueux de l’environnement. C’est ce que propose Rezistans ek Alternativ, en présentant le projet Ridge to Reef.

Une option pour un développement du littoral plus respectueux de l’environnement. C’est ce que propose Rezistans ek Alternativ, en présentant le projet Ridge to Reef (R2R) par le biais d’un communiqué de presse, émis mercredi. Une vidéo explicative à ce sujet a aussi été lancée pour sensibiliser la population sur l’état des côtes. Le but de R2R ? Mettre en place un site «qui lie les interactions entre les régions montagneuses, les terres des hauts-plateaux jusqu’aux récifs, en passant par les rivières, le littoral et le lagon», peut-on lire dans le communiqué. Qui plus est, selon Rezistans et Alternativ, le R2R permettra la préservation des écosystèmes, la réhabilitation des sites historiques et une gestion durable des terres et de la pollution. Cela pourrait même déboucher sur la création d’emplois au travers de l’éco-tourisme et aider à favoriser la production locale et bio.

Ce qui devrait permettre au pays de souffler, après «l’important développement foncier et économique, mais pas sans prix» de ces 30 dernières années sur le littoral. La contrepartie de ce développement a été, entre autres, «une réduction d’accès au littoral et aux sites naturels pour la population, un déséquilibre économique et social en raison d’un développement non productif, la destruction et la dégradation de nos zones côtières et de la biodiversité ». Outre sur le littoral, le concept R2R pourrait être introduit dans différentes régions de l’île, selon Rezistans ek Alternativ. «Chaque site aurait alors ses propres spécificités. Par exemple : à La Marie, à Henrietta, au Parc national de Rivière-Noire, à Chemin-Grenier, à St-Felix, à Bel-Ombre et à Grande-Rivière-Sud-Est.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires