Nouveau-né décédé: «Il y avait un problème avec l’injection», clame la mère

Avec le soutien de
Sarah Crouche, la mère du nouveau-né, a porté plainte au poste de police de l’hôpital Victoria, à Candos, pour négligence médicale.

Sarah Crouche, la mère du nouveau-né, a porté plainte au poste de police de l’hôpital Victoria, à Candos, pour négligence médicale.

Sarah Crouche a porté plainte, ce lundi 26 février, au poste de police de l’hôpital Victoria, à Candos. Cette jeune femme de 31 ans allègue que son bébé est décédé suivant une injection d’antibiotique qui lui a été faite, ce matin.

L’habitante de Résidence Corps-de-Garde, à Rose-Hill, confie avoir accouché d’un garçon à l’hôpital Victoria, à Candos. Par la suite, indique-t-elle, son fils a été admis à l’unité pédiatrique. Un antibiotique, la benzilpénicilline, lui était administré deux fois par jour, raconte Sarah Crouche.  

Ce matin, vers 9 heures, ajoute-t-elle, une injection a de nouveau été faite à son fils. Or, dit-elle, elle a remarqué que le liquide dans la seringue était blanchâtre, alors qu’il doit être transparent d’habitude. «Peu après, mon fils a changé de couleur et a commencé à être malade.»

Sarah Crouche dit avoir immédiatement alerté un Nursing Officer. Le nouveau-né a tout de suite été pris en charge. Toutefois, trente minutes après, affirme la jeune femme, le pédiatre l’a informée que son bébé est décédé. 

Elle n’en démord pas. Et estime qu’il y a eu une erreur dans le choix de l’antibiotique administré à son fils. C’est, clame Sarah Crouche, ce qui a causé la mort de son bébé.

Alerté, le ministère de la Santé a ouvert une enquête. D’autant qu’un autre bébé se trouve, lui, à l’unité des soins intensifs après qu’on lui a administré une injection d’antibiotique. Au ministère, on dit prendre cette affaire «très au sérieux». 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires