Propos sectaires: «On m’a proposé Rs 10M pour retirer ma plainte contre Soodhun», allègue Désiré Johnson

Avec le soutien de
Désiré Johnson a porté plainte contre Showkutally Soodhun, le 9 novembre dernier, après qu’il a proféré des propos sectaires.

Désiré Johnson a porté plainte contre Showkutally Soodhun, le 9 novembre dernier, après qu’il a proféré des propos sectaires. 

«On m’a offert de l’argent.» Rs 10 millions plus précisément. En échange de cette somme, Désiré Johnson devait retirer sa plainte contre Showkutally Soodhun, après qu’il a tenu des propos sectaires lors d’une rencontre concernant des appartements de la NHDC à Bassin. 

C’est du moins ce qu’allègue Désiré Johnson. Il en a fait part, face à la presse, lors d’un rassemblement auquel ont participé des victimes de  brutalités policières, le vendredi 23 février. «Dimounn inn vinn get mwa pou al tir case Soodhun, mo pa per pou dir, pé ofer mwa larzan», a raconté Désiré Johnson. Avant de préciser: «Sa pa intéres mwa.»

Au dire de l’homme, un agent politique et deux autres personnes qu’il dit connaître seraient venus à sa rencontre, il y a environ deux semaines. «Ils m’ont approché. Disant avoir eu des instructions», allègue l’ancien candidat de l’élection partielle au n°18, Belle-Rose–Quatre-Bornes. Et d’ajouter que ces personnes lui auraient également proposé de s’adresser à elles s’il devait avoir besoin de quoi que ce soit. 

Toutefois, Désiré Johnson confie qu’il compte camper sur sa position. Il n’envisage nullement de retirer sa plainte contre Showkutally Soodhun, clame-t-il. 

Cette affaire a coûté à Showkutally Soodhun son poste de vice-Premier ministre et ministre du Logement et des terres. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lui ayant demandé de «step down dans l’intérêt général du pays», le vendredi 10 novembre 2017.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires