Construction d’une base militaire: les Agaléens maintiennent la pression

Avec le soutien de
Les Agaléens ne changeront pas d’avis. Ils ne veulent pas d’une base militaire dans l’île.

Les Agaléens ne changeront pas d’avis. Ils ne veulent pas d’une base militaire dans l’île.  

«Nou dir non a base militaire. Nou pou enn prozé ‘airport civil’ ou mem enn port civil». Les Agaléens n’en démordent pas. Ils ne veulent pas d’une base militaire sur leur île. C’est ce qu’a fait ressortir le secrétaire-général de l’Agalega Mauritius Partnership Association (AMPA), Arnaud Poulay, lors d’une réunion, à Roche-Bois, ce samedi 24 février.

Autre sujet abordé lors de cette rencontre: l’autonomie d’Agalega. «Nou pa dakor res dan Porlwi. Agalega bisin 11e distrik. Nou bisin éna enn réprezantan dan Parlman. Nou pé travay lor lotonomie», a martelé Arnaud Poulay. Ce dernier estime que les Agaléens doivent pouvoir voter, eux-mêmes, leur représentant. Il affirme qu’Agalega doit être comme Rodrigues. 

Le secrétaire-général dit également ne pas comprendre pourquoi l’argent du budget accordé à Agalega est géré par l’Outer Island Development Corporation (OIDC). Ce alors que les gros travaux se font dans l’île. 

Autre revendication: que les Agaléens deviennent propriétaires de leur maison ainsi que de leur terre. «Ziska ler nu pay bail», a-t-il déclaré. Il demande également à ceux qui résident à Maurice de retourner dans l’île et d’y donner naissance à leurs enfants. Le porte-parole de l’AMPA réclame aussi un meilleur système d’éducation. 
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires