L'express leaks du dimanche 18 février au vendredi 23 février

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Rendu public

Les collègues de ce policier sont nombreux à se demander pourquoi il a publié ce rapport de police confidentiel sur sa page Facebook. D’autant plus qu’il aurait menti sur la nature du travail du suspect. Par ailleurs, il y a eu plusieurs commentaires à caractère sectaire sur le «post». D’aucuns se demandent si le commissaire de police demandera à l’IT Unit d’initier une enquête. Ce n’est certainement pas l’inspecteur Coothen qui pourra nous renseigner...

Doléances mises de côté

La lettre envoyée par des employés d’Air Mauritius à un haut cadre a interpellé celui-ci. Mais pas pour les raisons qu’on pourrait croire. Alors que les employés faisaient état de multiples doléances, leur supérieur leur a fait une scène car ils avaient estropié son nom. L’homme en question a considéré cela comme un manque de respect et l’a fait savoir aux signataires en mettant bien l’accent sur les lettres manquantes de son nom.

Foot, maillot et coïncidence

Depuis l’année dernière, le fabricant espagnol des vêtements de sport Joma est devenu le fournisseur d’équipements des sélections nationales de football. Est-ce une coïncidence que le club mauricien Pamplemousses SC a été habillé par cette marque lors de sa récente participation à la Ligue des champions africaine? Surtout quand on sait que des dirigeants de cette équipe sont aussi des membres influents de la Mauritius Football Association et de la Mauritius Professional League. Les coïncidences sont fréquentes dans ce milieu où prime l’opacité.

Expertise africaine

Ils sont une douzaine de détectives africains en déplacement à Maurice depuis dimanche. Le but de leur visite : former des policiers locaux à différentes techniques d’espionnage. Une formation qui devra durer une quinzaine de jours. Cette formation a-t-elle quelque chose à voir avec l’approche des prochaines législatives ?

MITD et sécurité routière

Le centre de formation de chauffeurs au MITD, qui tombe sous l’ombrelle du ministère de l’Education, offre un service apprécié du grand public. Surtout en termes de sécurité routière. Néanmoins le centre n’a pas été invité à faire partie de la campagne de sécurité routière orchestrée par le PMO. Ce qui laisse pantois plus d’un. D’autant que le centre accueille des centaines de chauffeurs chaque semaine. Serait-ce dû à une rivalité entre un consultant étranger qui travaille pour un autre ministère et le MITD ?

Un retour qui fait des remous

L’éventuel recrutement d’une pédiatre comme conseillère n’est pas bien perçu par tous. Même si cette professionnelle possède un soutien sans faille au niveau de l’administration, certains indiquent qu’elle n’avait pas hésité à quitter le service public pour offrir ses services dans un hôpital privé quand l’herbe était plus verte ailleurs.

À couteaux tirés

Daniel Laurent, le lord-maire, est-il en mauvais termes avec son prédécesseur, Oumar Khooleegan ? C’est la question que se posent plusieurs conseillers municipaux. Les deux hommes seraient en désaccord sur plusieurs dossiers. Pourtant, l’ancien comme le nouvel homme fort de la capitale sont tous deux membres du MSM.

Persona non grata

Un membre du comité régional du MSM de la circonscription no 3 n’est pas le bienvenu aux réunions de son parti. Il a été nommé au «board» d’une institution du ministère de la Santé, or les membres de son parti le considèrent comme étant trop proche du Muvman Liberater.

Pravind le précautionneux ?

Pourquoi le Premier ministre ne s’est-il pas rendu au lancement du projet immobilier de Pointe-d’Esny jeudi ? Dans les milieux proches du PMO, on laisse entendre que la lettre de protestation envoyée par les habitants de la région pourrait en être l’explication. Au départ, une missive émanant du PMO jeudi matin faisait bel et bien mention de la présence de Pravind Jugnauth. Cependant, en début d’aprèsmidi, sa cellule de com s’est ravisée et a annoncé que le PM ne sera finalement pas présent. Certaines unités de la police auraient mis en garde Pravind Jugnauth, vu le mécontentement des habitants… Et la com a fait le reste.

La santé du proche avant tout

La pluie cause pas mal d’inconvénients aux Mauriciens. Une rue de Coromandel a été transformée en rivière d’eaux usées avec des odeurs nauséabondes se répandant dans le quartier. Les pompiers ont été mandés sur place pour nettoyer la chaussée, avec une attention particulière devant la résidence d’une proche d’un ministre.

Le MTC et ses clans

À la demande d’un «agwa», une réunion pour repêcher un membre du camp adverse a été organisée hier matin au MTC. Mais vu la réputation du principal concerné, connu pour ses changements fréquents de casaque, impossible de dire si la réunion permettra à l’un des deux camps en campagne pour les élections du 2 mars de remporter la bataille tactique.

Pour «Aunty»

Alors qu’un ministre a demandé à son ami avoué de lui envoyer un devis de «retainer fee» pour ses services à un corps parapublic, celui-ci a demandé la modique somme de Rs 10 000. Un montant qu’il a doublé sur l’insistance du ministre. Après coup, lorsque l’avoué a touché son pactole, il a reçu un appel du ministre qui lui a demandé de remettre Rs 10 000 à «aunty», une avouée qui n’est autre que l’amie intime du ministre et qui aurait bénéficié de plusieurs faveurs.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires