Congrès d’anniversaire du PTr: «Aucun rapprochement même si le MMM est invité»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a déclaré qu’il prendra une décision cette après-midi s’il participera ou non au congrès d’anniversaire du PTr.

Paul Bérenger a déclaré qu’il prendra une décision cette après-midi s’il participera ou non au congrès d’anniversaire du PTr.

Il tient à ce que les choses soient claires. Le MMM ne se rapproche d’aucun parti politique a, une nouvelle fois, martelé le leader des mauves ce samedi 24 février. C’était lors de sa conférence de presse hebdomadaire au Hennessy Park, à Ébène. Paul Bérenger commentait l’invitation au congrès d’anniversaire du Parti travailliste (PTr), prévu ce dimanche 25 février, auquel son parti a été convié. «PTr inn invit tou parti loposition so kongré laniverser. Nou pou désidé tanto si nou pou alé ou pa. Mé fodé pa éna limprésion ki éna raprosman», a soutenu Paul Bérenger.

Commentant un changement en ce qui concerne le poste de leader de l’opposition, Paul Bérenger a indiqué que cette affaire n’est plus d’actualité. «Nou ava gété le 27 mars kot kitsoz inn arivé», a fait ressortir le leader du MMM.

Le conflit opposant la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL) et les habitants de Roche-Bois a également été commenté. Selon Paul Bérenger cette situation est «malsaine». Raison pour laquelle, dit-il, il est primordial et urgent de trouver le bon équilibre dans cette affaire. Il demande à Pravind Jugnauth d’assumer pleinement ses responsabilités. «En 2005 board CHCL ti donn priorité bann zanfan lendrwa. Apré inn éna sanzman kan PTr ti pran pouvwar, inn éna bann abus. Mé la inn ariv enn sitiation kot bizin trouv ‘right equilibrium’ kot bann dimounn lendrwa pa pou santi zot ékarté

Autre sujet abordé: le mauvais temps qui prévaut dans l’île depuis quelques temps déjà. Il a, une fois de plus, lancé un appel au gouvernement pour venir en aide aux petits planteurs qui sont les plus affectés par les grosses averses. «Éna enn sertenn ed atraver Small Planters Welfare Fund, mé li urgent ki gouvernman ed zot», a déclaré Paul Bérenger.

En ce qui concerne la polémique entourant la dépénalisation du gandia, Paul Bérenger a indiqué qu’il attend que Reza Uteem et Veda Baloomoody rentrent à Maurice pour revoir le dossier. Il est néanmoins d’avis que libéraliser le cannabis pour empêcher la consommation de drogue synthétique est «simpliste» comme raisonnement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires