Roméo à Sandyana Sinatambou: «Taler mo donn ou dé klak!»

Avec le soutien de
Sandyana Sinatambou allègue que Joachim Josué Roméo a proféré des menaces de mort contre elle.

Sandyana Sinatambou allègue que Joachim Josué Roméo a proféré des menaces de mort contre elle.

Il l’avoue. Il a traité Sandyana Sinatambou de «voleuse». Et il lui a même lancé : «Taler mo donn ou dé klak!» C’était, dit Joachim Josué Roméo, dans un accès de colère. Mais jamais, insiste ce maçon âgé de 55 ans, il n’a proféré des menaces de mort contre l’épouse du ministre Etienne Sinatambou.

Arrêté mardi 20 février, Joachim Josué Roméo a été traduit devant la cour intermédiaire hier, mercredi 21 février, sous une accusation provisoire de threatening a person verbally. Il a obtenu la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 5 000 et a signé une reconnaissance de dettes de Rs 40 000. Il n’a pas le droit d’entrer en contact avec Sandyana Sinatambou.

C’est mardi que l’épouse du ministre de la Sécurité sociale et de l’environnement a porté plainte contre Joachim Josué Roméo. À la police, elle a expliqué que ce dernier aurait débarqué à l’étude Sinatambou et l’aurait insultée et menacée. Elle allègue qu’il lui aurait lancé : «mo pou touy twa» et «taler mo donn ou dé klak».

Interrogé au poste de police de Pope Hennessy, Joachim Josué Roméo a nié les faits qui lui sont reprochés. Cet habitant de cité Briquetterie a expliqué que cela fait neuf ans qu’il a entamé des démarches à l’étude Sinatambou en vue d’obtenir un site plan. La municipalité lui avait demandé ce document pour permettre l’aboutissement de ses démarches.

Lorsque l’homme de 55 ans s’est rendu à l’étude avec son épouse pour récupérer le site plan, Sandyana Sinatambou lui aurait affirmé que le document est introuvable. Elle aurait ajouté que si le ministère du Logement n’arrive pas à le retrouver, il faudra refaire l’arpentage et l’enregistrement. Selon lui, Sandyana Sinatambou n’aurait pas voulu lui remettre son contrat. Joachim Josué Roméo s’est alors emporté car dit-il, il a dû s’absenter du travail à plusieurs reprises déjà.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires