Salaire minimum: le salaire de 80 000 fonctionnaires doit être réajusté, dit Rashid Imrith

Avec le soutien de
Le président de la Federation of Public Sector and Other Unions était face à la presse ce mercredi 21 février.

Le président de la Federation of Public Sector and Other Unions était face à la presse ce mercredi 21 février.

«Si gouvernman pa implémant salaire minimum à 100 %, li riské pay for.» Avertissement de Rashid Imrith, président de la Federation of Public Sector and Other Unions. Face à la presse, ce mercredi 21 février, il a expliqué qu’avec l’introduction du salaire minimum en janvier, la paye de quelque 80 000 fonctionnaires doit être réajustée.

Raison pour laquelle le syndicaliste demande que les fonctionnaires lésés obtiennent trois incréments avec effet rétroactif. Le Pay Research Bureau (PRB), prévient-il, à jusqu’à fin mars pour faire le nécessaire. Au cas contraire, la fédération réunira ses membres pour décider de la marche à suivre. «Nous mènerons, entre autres, une campagne de mobilisation.»

Dans la foulée, Rashid Imrith s’est attardé sur le fait que le PRB n’a pas encore démarré les consultations en vue de la publication de son prochain rapport. De faire remarquer que cela prend généralement au PRB trois ans. «Le PRB n’a pas encore reçu une lettre officielle du gouvernement pour commencer cet exercice. Instriksion-la long overdue», souligne le syndicaliste.

S’il affirme qu’une institution telle que le PRB est nécessaire, Rashid Imrith remet toutefois en question son fonctionnement. «Il faut que l’on en discute lors d’une réunion tripartite.» Selon le président de la Federation of Public Sector and Other Unions, le PRB doit être inspiré par la philosophie du collective bargaining. «Kan sindika al déposé, nou péna problem management prézan, li bizin vis versa. E bizin éna enn rapor konsensuel.» 
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires