Menaces de mort contre Sandyana Sinatambou: un homme arrêté

Avec le soutien de
L’épouse du ministre Sinatambou a fait l’objet de menaces de mort.

L’épouse du ministre Sinatambou a fait l’objet de menaces de mort.

Il l’aurait insultée et menacé de la tuer. Sandyana Sinatambou a fait une déposition contre un habitant de cité Briquetterie hier, mardi 20 février. 

Dans sa plainte, l’épouse du ministre Etienne Sinatambou explique que les faits se sont produits vers 11 h 30. Elle soutient que l’homme, accompagné de son épouse, aurait fait irruption dans l’étude Sinatambou, à la rue Sir Virgil Naz, à Port-Louis. Au dire de Sandyana Sinatambou, il l’aurait menacée en ces termes :  «Mo pou fer touy twa.»

La jeune femme de 30 ans dit s’être sentie humiliée, d’autant qu’il y avait des gens dans l’étude à ce moment-là. Sandyana Sinatambou dit également craindre pour sa sécurité. Elle affirme pouvoir identifier celui qui l’a menacée.

La police de Pope-Hennessy n’a pas tardé à mettre la main sur l’habitant de Roche-Bois, un dénommé Joachim Josué Romeo. Lors de son interrogatoire, il a nié les faits qui lui sont reprochés. Ce charpentier âgé de 55 ans a été traduit devant la justice ce mercredi 21 février sous une accusation de «threatening verbally». 

Le suspect a obtenu la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 5 000. Il doit également signer une reconnaissance de dette de R 40 000.  Il doit, par ailleurs se présenter au poste de police chaque mercredi et n’est pas autorisé à entrer en contact avec Sandyana Sinatambou. 

Ce n’est, du reste, pas la première fois que l’épouse du ministre Etienne Sinatambou reçoit des menaces. En octobre dernier, une lettre de menace lui avait été expédiée. Sandyana Sinatambou avait alors porté ses soupçons sur un habitant de Surinam.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires