Incendie à Eau-Coulée: comment un Bon Samaritain a sauvé quatre vies

Avec le soutien de
La maison a été ravagée par les flammes le dimanche 18 février à Eau-Coulée.

La maison a été ravagée par les flammes le dimanche 18 février à Eau-Coulée.

Il s’appelle François Descubes et il a sauvé quatre personnes d’un incendie. Ce sont deux femmes, un jeune homme et… le suspect de cet incendie, un homme de 40 ans. 

L’incendie s’est déclaré dans une maison à Quatre-Carreaux, Eau-Coulée, le dimanche 18 février 2018. Le suspect, un habitant d’Eau-Coulée, a été arrêté par la police de cette région le lendemain. Une charge provisoire d’incendie criminel (arson) a été retenue contre lui.

«Taler mo met kouto anba to lagorz»

François Descubes raconte qu’il prenait un verre avec un ami près de la maison lorsqu’il a aperçu le suspect qui se disputait au téléphone. «Je l’ai entendu dire ‘taler mo met kouto anba to lagorz’, avant d’écraser son téléphone au sol. Je ne savais pas qu’il allait commette un tel acte», explique-t-il.

Alors qu’il marchait près de la maison, François Descubes a remarqué que celle-ci était envahie par une grosse fumée et que le feu s’y répandait. Il s’est alors introduit à l’intérieur à l’aide d’une échelle. «J’ai dû défoncer une fenêtre.» 

C’est là qu’il a aperçu les trois personnes brûlées, coincées dans la salle de bains. «J’ai marché à quatre pattes pour les faire sortir de la maison.» 

Inconscients tous les quatre

François Descubes a même aidé le suspect à sortir, ajoute-t-il. «Ils étaient tous les quatre inconscients.» Les sapeurs-pompiers sont arrivés par la suite pour maîtriser l’incendie.

Cette affaire aurait pour toile de fond une histoire d’héritage. Le suspect a avoué s’être disputé avec un proche pour ce motif. Dans un accès de colère, vers 16 heures, il aurait mis le feu à un matelas dans la maison de ce proche.

Les trois personnes ont été admises à la Burns Unit de l’hôpital Candos. Une des deux femmes a été transférée à l’Intensive Care Unit et l’autre à la High Dependency Unit. L’état de santé des deux femmes et du jeune homme est jugé inquiétant.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires