Tonnerre et foudre: les précautions à prendre

Avec le soutien de
Des éclairs vus à St-Pierre, en janvier. Ils surviennent lorsqu’il y a un courant chaud et beaucoup d’humidité.

Des éclairs vus à St-Pierre, en janvier. Ils surviennent lorsqu’il y a un courant chaud et beaucoup d’humidité.

Pas moins d’une dizaine de cas liés à la foudre depuis le début de l’année. De l’avis d’experts, ces tempêtes électriques successives sont «sans précédent». Et les Mauriciens devraient commencer à s’équiper en ce sens.

Des éclairs qui zèbrent le ciel. Le bruit du tonnerre de plus en plus assourdissant… Depuis quelques jours, ce phénomène météorologique se fait de plus en plus fréquent. Des experts s’accordent à dire que les tempêtes électriques qui se succèdent en si peu de temps demeurent «sans précédent» à Maurice. Et la plupart des Mauriciens font fi du danger qu’elles représentent, y étant peu habitués.

Ce lundi 19 février, la foudre s'est abattue à Ebene. Samedi, deux personnes ont été foudroyées à Flic-en-Flac. Depuis le début de l’année, on a enregistré plus d’une dizaine de cas où la foudre s’est abattue sur des bâtiments, pylônes, arbres et a même fait des victimes.

Montagnes et arbres à éviter

Suresh Boodhoo, ancien directeur de la station de Vacoas, explique que ce genre d’incidents peut être évité si la population est bien informée et si elle prend les précautions qui s’imposent. «La foudre, qui est une décharge électrique, est déclenchée avec la différence de potentiel qui existe entre le bas des nuages et le sol», souligne-t-il. «Elle cible le point le plus près et plus facile à repérer, d’où la raison pour laquelle il faut éviter les montagnes et les arbres. Une personne qui se trouve dans une plaine ou un autre endroit dégagé, par exemple, est la cible parfaite.»

Paratonnerre et parafoudre

Dans le cas de maisons individuelles, une bonne prise de terre fait souvent l’affaire. «Des études devraient déterminer si l’installation d’un paratonnerre ou d’un parafoudre est nécessaire. Si une maison se trouve sur le flanc d’une montagne, à titre d’exemple, il serait primordial que le propriétaire en fasse acquisition», indique Jhamsheed Oozeerally, directeur de Scantech Co. Ltd, une compagnie spécialisée dans l’importation et l’installation des paratonnerres et parafoudres.

Il concède que ce genre d’appareils est encore inconnu de la population. «C’est compréhensible car il y a environ deux ou trois ans, les tempêtes électriques n’étaient pas si communes. Les Mauriciens ne jugeaient donc pas utiles de s’en procurer.»

Ainsi pour Jhamsheed Oozeerally, il devient urgent pour certains bâtiments publics tels que les hôpitaux de se doter de ces appareils. D’autant que début janvier, le dispensaire de Riche-Mare a été frappé par la foudre.

Gestes simples

D'autres précautions à prendre :

- Rester à l’abri à l’intérieur de la maison ou de la voiture

- Éviter les endroits ouverts et dégagés, comme un terrain de football ou encore un champ de  cannes

- Éviter les conduites d’eau, montagnes et arbres

- S’éloigner des gratte-ciel et autres structures en hauteur

- Débrancher les appareils électriques

- Ne pas utiliser de douche électrique

- Se tenir à distance des pylônes et fils électriques

«Enn sel kout mo senti mwa voltizé»

Mency Delmay est un des deux employés d’usine frappés par la foudre à Pointe-aux-Sables, le 22 janvier. «Nous rentrions à la maison à vélo à proximité d’un verger lorsque j’ai senti un choc. Je me souviens tout simplement que j’ai atterri à l’hôpital», a-t-il confié.

Son témoignage rejoint celui d’Alvin Laval. Ce dernier a été foudroyé à Flic-en-Flac samedi. «Nou ti pé sorti laplaz. Enn sel kout mo senti mwa voltizé. Mo pa ti pé senti mo lipié.» À Montagne-Blanche, la foudre s’est cette fois abattue sur une maison, plongeant le couple Bholah dans le désespoir.

Raison de ce changement

Mais qu’est-ce qui explique ce changement dans les conditions météorologiques ? Selon un prévisionniste de la station de Vacoas, notre région est, depuis le début de l’année, sous l’influence de conditions instables dominées par l’air chaud et une forte humidité.

Des ingrédients parfaits pour s’attirer la foudre. Et le changement climatique ne fait qu’en accentuer les effets.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires