Drogue synthétique: 20 000 doses écoulées par jour à Port-Louis

Avec le soutien de
Celui qui tombe dans ce fléau se retrouve obligé d’augmenter sa dose à chaque fois, à cause de l’accoutumance.

Celui qui tombe dans ce fléau se retrouve obligé d’augmenter sa dose à chaque fois, à cause de l’accoutumance.

La situation est alarmante concernant la disponibilité de la drogue synthétique à Maurice. C’est ce qu’indique une source aux Casernes centrales. Seulement pour Port-Louis, dans les faubourgs Nord et Sud, 20 000 doses de cette drogue sont écoulées sur le marché chaque jour.

Jeudi 15 février, un individu, soupçonné d’être un nouveau dealer, a été appréhendé à Roche-Bois. Pascal Thierry Jacquette, un électricien de 27 ans, a été interpellé avec en sa possession un pot contenant 210 doses de drogue synthétique.

Sur la base de certains renseignements, une équipe de l’Anti-Drug & Smuggling Unit (ADSU) du Port a débarqué à l’Impasse Cocoterie, Roche-Bois, aux alentours de 8 h 40. Le suspect a été pris en flagrant délit sur un terrain vague, à l’arrière de l’école du gouvernement de Nicolay. Pascal Jacquette a été pris en chasse et vite maîtrisé par les limiers de l’ADSU.

Arrêté, il a été emmené au quartier général de l’ADSU aux Casernes centrales et a ensuite comparu devant le tribunal de Port-Louis, sous une accusation provisoire de trafic de drogue. Il a retenu les services de Me Jenny Mooteealoo et a été transféré au centre de détention de Moka.

Comme Roche-Bois, d’autres régions de la capitale sont touchées par ce trafic. Nommément Ste-Croix, cité La-Cure, Cassis et Résidence Vallijee. La majorité des clients sont âgés entre 18 et 30 ans. La dose se vend à Rs 100. Celui qui tombe dans ce fléau se retrouve obligé d’augmenter sa dose à chaque fois, à cause de l’accoutumance, dit un officier de police.

Les composantes des drogues synthétiques varient selon les fabricants. La drogue a plusieurs appellations en fonction de la réaction qu’elle provoque. Le constat actuel est que les toxicomanes qui étaient accros à l’héroïne, aux psychotropes ou au cannabis se sont désormais tournés vers la drogue synthétique.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires