Contrôle routier: ivre, un médecin menace des policiers

Avec le soutien de
La police de Moka avait interpellé le médecin.

La police de Moka avait interpellé le médecin. 

Il aurait refusé de se soumettre à un alcootest après qu’il a été interpellé lors d’un contrôle routier. Et aurait même menacé de faire transférer les policiers. Ce médecin de 50 ans, habitant Vacoas, nie les faits qui lui sont reprochés.

C’est dans la soirée de vendredi qu’il a été contrôlé, dans les parages de Bagatelle. Il était au volant de sa BMW et empruntait la voie rapide. Il n’aurait pas aperçu les panneaux routiers et aurait heurté les cônes de signalisation. La police de Moka a été mandée sur les lieux. «Mo pa pou fer okenn alkotes, mo pann touy dimounn mwa. Mo pros ar politisien, démin mem mo fer tranfer zot», aurait-il lancé aux policiers. Il a été conduit au poste de police puis autorisé à rentrer chez lui vers 4 heures du matin, après avoir passé un test d’équilibre, visant à évaluer s’il était apte à reprendre le volant.

Le médecin nie les accusations faites à son encontre. «C’est complètement faux, je n’ai jamais menacé qui que ce soit ! Comment est-ce que je peux menacer une quinzaine de policiers ?»

Pour rappel, tout conducteur qui refuse de se soumettre à un alcootest est passible d’une amende variant entre Rs 5 000 et Rs 25 000. En cas de récidive, le contrevenant risque de payer jusqu’à Rs 50 000 ainsi qu’une peine d’emprisonnement d’une durée ne dépassant pas un an. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires