Frappé par la foudre: «J’ai eu l’impression de recevoir des coups sur tout le corps»

Avec le soutien de
Les deux victimes se trouvaient sous un parasol lorsque la foudre s’est abattue sur elles.

Les deux victimes se trouvaient sous un parasol lorsque la foudre s’est abattue sur elles. 

Ils profitaient d’une journée à la plage, en famille. Gragiella Laval, 55 ans, et son fils Alvin Laval, 30 ans, se trouvaient sous un parasol lorsque la foudre s’est abattue sur eux, dans le courant de l’après-midi d’hier, samedi 17 février.

Les deux habitants de Cité La Ferme, Bambous, ont été conduits à l’hôpital Victoria, à Candos. À hier soir, ils étaient toujours admis à la cardiac unit, où ils ont subi une batterie de tests. Leur état de santé est jugé stable.

«J’ai eu l’impression de recevoir des coups sur tout le corps», affirme Alvin Laval, de son lit d’hôpital. Encore sonnés, sa maman et lui peinent toujours à comprendre ce qui leur est arrivé.

Ils ne sont pas les premières «victimes» de la foudre cette année. Le 22 janvier, deux hommes habitant Pailles ont été admis à l’hôpital Jeetoo après un coup de tonnerre. Le réseau du CEB et les arbres ont aussi tâté l’arme de Zeus au cours des derniers jours. Plusieurs foyers, plus particulièrement dans le Sud-Est, mais aussi à Palma, Quatre-Bornes, Curepipe, Coromandel et Grand-Baie, sont ainsi affectés par de fréquentes coupures d’électricité.

«La foudre peut causer des fluctuations dans la fourniture de courant. Si l’intensité de la décharge électrique est trop forte, notre système coupe automatiquement la fourniture de courant et reprend quand l’intensité sera plus faible», expliquait récemment Shamshir Mukoon, General Manager du CEB. En sus de contrôler l’alimentation, ce système permet de protéger le réseau de distribution. «Cela évite surtout qu’il y ait une surcharge et que les appareils électroménagers, notamment, ne soient endommagés. De toute façon, la coupure de courant ne dure que quelques minutes. Le réseau a une certaine limite. Si la charge est trop forte, des mesures de protection sont enclenchées.»

D’autre part, le ciel risque encore de nous tomber sur la tête au cours des prochains jours. Les tempêtes électriques devraient persister jusqu’à la semaine prochaine. Les régions où le ciel sera zébré d’éclairs : l’Ouest et le plateau central.

Le phénomène devrait se calmer lorsque la zone d’instabilité et ses nuages actifs commenceront à s’éloigner de la région, souligne Rakesh Seetohul, météorologue à la station de Vacoas.

En attendant, il est impératif de prendre certaines précautions, car le plus grand risque lié à la foudre, c’est l’électrocution. Les endroits les plus sûrs pour vous protéger : à l’intérieur des bâtiments, loin des fenêtres et si vous êtes à l’extérieur, dans une voiture.

Il faut éviter les arbres, les plaines, les plages et de sortir enmer ou en bateau, les personnes ou les objets qui sont en hauteur ayant plus de chance d’avoir «le coup de foudre».

Brûlures, perte de mémoire, ou de connaissance, paralysie, arrêts cardiaque et respiratoire sont les séquelles que cela peut laisser. De quoi «trouv zékler».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires