Sécurité routière: «Les pénalités doivent être plus sévères»

Avec le soutien de
La campagne de la National Road Safety a été lancée ce samedi 17 février à l’Assemblée nationale.

La campagne de la National Road Safety a été lancée, ce samedi 17 février, à l’Assemblée nationale.

Il prône la tolérance zéro sur la route. Pravind Jugnauth l’a, une nouvelle fois, martelé, ce samedi 17 février. Le Premier ministre participait au lancement de la campagne de la National Road Safety, à l’Assemblée nationale. Celui-ci avait pour slogan «Pa laisse koltar touye nou fami». 

L’objectif de Pravind Jugnauth : apporter des changements à la loi pour revoir à la hausse les amendes. «Les pénalités doivent être plus sévères. Après six délits, la police doit envoyer le dossier en cour pour que le permis du conducteur soit suspendu. Et en cas de récidive pour conduite dangereuse les permis seront suspendus», a fait ressortir le chef du gouvernement. Commentant le Metro Express, Pravind Jugnauth affirme que ce projet va aider à décongestionner la route et à diminuer le nombre de morts sur nos routes.

Le ministre mentor sir Anerood Jugnauth qui participait, lui aussi, au lancement de cette campagne soutien que «la situation sur nos routes est inacceptable». «C’est un problème d’urgence national. Pour la première fois, le gouvernement, le secteur privé et la société font cause commune pour inverser la tendance», a expliqué SAJ. Ce dernier a lancé un appel à la police pour qu’elle agisse fermement et soit en faveur des peines plus sévères contre les chauffards.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires