À Stanley: un attirail pour la fabrication de faux permis de conduire saisi

Avec le soutien de
Après l’arrestation du vendredi 16 février, la police continue à mener son enquête pour démasquer les détenteurs de faux permis.

Après l’arrestation du vendredi 16 février, la police continue à mener son enquête pour démasquer les détenteurs de faux permis.

L’enquête sur les faux permis de conduire continue à porter ses fruits. Après Mapou, la semaine dernière, c’est cette fois à Rose-Hill qu’elle s’est déroulée. Tout un attirail pour la fabrication de permis de conduire a été saisi chez un dénommé Mamade Nizam Hosseny, domicilié à Stanley, vendredi matin 16 février. L’homme de 35 ans est soupçonné de faire partie d’un réseau.

L’opération a été menée par des officiers de l’Anti-Robbery Squad et de la Special Supporting Unit, dirigés par l’inspecteur Rajcoomar Seewoo, de la division Nord, conjointement avec les hommes des sergents Goodur et St-Mart, de l’Anti-Robbery Squad de la division sud. Toutefois, devant l’ampleur que cette affaire prend dans le pays, le Central Criminal Investigation Department a été appelé à prendre le relais dans cette enquête.

Hier, à cinq heures du matin. Des policiers ont fait une descente au domicile de Mamade Nizam Hosseny, munis d’un mandat de perquisition. Ils avaient reçu des informations selon lesquelles le trentenaire se livrait au trafic de faux permis de conduire. Une information qui s’est avérée.

En effet, une centaine de faux permis de conduire, du papier utilisé pour leur fabrication, un faux tampon de la Traffic Branch, plusieurs formulaires utilisés pour prendre des empreintes des demandeurs de permis pour autobus, camion ou de taxi, une fausse coupure de Rs 500, trois fausses coupures de Rs 1 000 et trois fausses coupures de 100 dollars américains ont été saisis. Mamade Nizam Hosseny a été arrêté. Il sera présenté devant la Bail & Remand Court, ce samedi matin 17 février.

Quant au suspect arrêté le 9 février et soupçonné d’être le cerveau du réseau démantelé à Mapou, il a été longuement interrogé. Poorun Doorgachun, 44 ans, est passé aux aveux. Il dit en avoir fabriqué une quinzaine de faux permis. Mais les hommes du surintendant de police Shyam Bansoodep, de la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Nord, soupçonnent qu’il en a fabriqué bien plus et que ces faux permis sont en circulation dans le pays.

Mauriciens à l’étranger

Comment cette enquête a-t-elle débuté ? Outre des informations reçues, le pot aux roses a été découvert lorsque des motards de la Traffic Branch à travers le pays ont verbalisé des automobilistes. Soupçonnant que la copie de permis de conduire de quelques individus était fausse, ces derniers ont été appelés à produire leur permis de conduire original dans un délai de cinq jours. Ce que certains d’entre eux n’ont pas fait. Du coup, une vérification a permis de découvrir que les permis de ces personnes ne figurent pas dans la base de données.

À ce jour, bon nombre de Mauriciens circulent avec de faux permis de conduire pour différents types de véhicules, déclare les enquêteurs. Même des Mauriciens résidant à l’étranger détiennent de faux permis, a révélé l’enquête. À titre d’exemple, un de nos compatriotes, qui voulait obtenir une attestation de la Traffic Branch, avait envoyé une copie de son permis de conduire. C’est alors qu’il a été découvert que cette personne n’est pas listée sur le système informatique du bureau des licences.

Ces automobilistes qui ont recours à cette facilité illégale commettent un délit criminel. De ce fait, l’adjoint au commissaire de police Mukhtar Din Taujoo, le responsable de la Traffic Branch, lance une mise en garde à la population. Tous ceux qui ont eu recours à d’autres moyens que la Traffic Branch, la seule autorité compétente à émettre des permis de conduire, ont commis un délit. Tôt ou tard, ils peuvent être démasqués. Ainsi, il est dans leur intérêt de ne pas utiliser ces permis et de régulariser leur situation le plus vite possible.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires